Calendrier de l’Avent – Jour 23 : Les films sur la famille

Après l’amitié, continuons à nous rapprocher encore plus de l’esprit de Noël en nous intéressant à la famille ! Au cinéma, elle a un souvent un rôle important, parfois positif, parfois négatif, car, au fond, dans une famille, tout n’est jamais tout blanc ou tout noir. Petit tour d’horizon des films sur la famille !

Calendrier de l’Avent – Jour 23 : Les films sur la famille

Souvent, au cinéma, la famille est exposée à travers le point de vue d’un enfant. C’est la famille décimée mais omniprésente de Harry Potter

Vipère au Poing (2004)
Vipère au Poing (2004)

C’est l’enfance difficile face à une mère tyrannique dans Vipère au Poing

Ou face à un beau-père pour le moins autoritaire dans Fanny & Alexandre

Sans oublier l’adolescence turbulente canalisée tant bien que mal par une mère seule dans Mommy.

On s’embarque dans une folle quête dans Little Miss Sunshine

On associe ses pouvoirs surhumains pour le bien du monde dans Les Indestructibles

On est surpris par la singularité de La Famille Addams

La vie est un long fleuve tranquille (1988)
La vie est un long fleuve tranquille (1988)

Et on doit passer outre les préjugés et les différences dans La vie est un long fleuve tranquille.

Difficile d’aborder la thématique de la famille sans penser au cinéma de Wes Anderson, en évoquant, évidemment, La Famille Tenenbaum

Mais aussi A la poursuite du Darjeeling limited

Ainsi que Fantastic Mr Fox

Et La Vie Aquatique, abordant l’héritage père-fils.

Un héritage qui nous fait penser au Parrain de Francis Ford Coppola, film sur la famille par excellence, ainsi qu’à ses suites…

Cet héritage est aussi celui que Cody suit en vouant un culte pour sa mère et en suivant la voie du banditisme dans L’Enfer est à Lui

Et, a contrario, celui de Henry, avocat, qui doit défendre son père, juge, dans Le Juge.

Une affaire de famille (1988)
Une affaire de famille (1988)

Car le cinéma récent nous a fourni divers films très intéressants sur la famille, à commencer par la Palme d’Or de cette année, Une affaire de famille

Roma (2018)
Roma (2018)

Mais aussi le Roma d’Alfonso Cuaron…

Denis Ménochet dans Jusqu'à la garde (2018)
Denis Ménochet dans Jusqu’à la garde (2018)

Le plus sombre Jusqu’à la garde de Xavier Legrand…

Alexeï Serebriakov dans Léviathan (2014)
Alexeï Serebriakov dans Léviathan (2014)

Le froid Leviathan d’Andreï Zviaguintsev…

Et sans oublier le Captain Fantastic de Matt Ross.

Maria Bello et Viggo Mortensen dans A History of Violence (2005)
Maria Bello et Viggo Mortensen dans A History of Violence (2005)

Viggo Mortensen, un habitué du rôle de père de famille, que l’on avait déjà vu dans la tourmente dans A History of Violence de David Cronenberg…

Preuve que le passé est difficile à effacer, comme dans A bout de course, de Sidney Lumet…

Festen (1998)
Festen (1998)

Qu’il est prêt à resurgir à chaque instant et à gâcher la fête, comme dans le Festen de Thomas Vinterberg…

Que les faux-semblants ne peuvent faire illusion éternellement, comme dans American Beauty

La Splendeur des Amberson (1942)
La Splendeur des Amberson (1942)

Ou comme dans La Splendeur des Amberson, où la puissance d’une famille s’étiole…

A l’image de celle du Guépard de Visconti.

La famille nous voit grandir et nous suit toute notre vie, comme dans Boyhood

George C. Scott dans Hardcore (1979)
George C. Scott dans Hardcore (1979)

Elle est parfois malmenée et pleine de traumatismes, comme dans Hardcore

Elle peut parfois même voler en éclats, comme dans Kramer contre Kramer

Mais à l’image de La Vie est Belle, elle est un soutien, une source d’espoir.

Les lois de l'hospitalité (1923)
Les lois de l’hospitalité (1923)

J’espère cependant que votre belle-famille saura être un brin plus accueillante que celle qui reçoit Buster Keaton dans Les lois de l’hospitalité !

Et vous ? Quels films associez-vous à la famille ?


Précédentes entrées :

Jour 1 : Les films où il fait froid

Jour 2 : Les films qui rendent heureux

Jour 3 : Les films où il pleut

Jour 4 : Les films à huis clos

Jour 5 : Les films sur la nature

Jour 6 : Les films sur le voyage dans le temps

Jour 7 : Les films sur l’auto-justice

Jour 8 : Les films à voir entre amis

Jour 9 : Les plaisirs coupables

Jour 10 : Les films étranges

Jour 11 : Les films où il fait chaud

Jour 12 : Les films sur le futur

Jour 13 : Les road movies

Jour 14 : Les films sur l’enfance

Jour 15 : Les films que l’on aime revoir

Jour 16 : Les films où le héros est le méchant

Jour 17 : Les films sur la ville

Jour 18 : Les films sur les souvenirs

Jour 19 : Les films sur la mémoire

Jour 20 : Les films sur la solitude

Jour 21 : Les films où il fait nuit

Jour 22 : Les films sur l’amitié

Quentin Coray

Quentin, 27 ans, mordu de cinéma depuis le visionnage de Metropolis, qui fut à l'origine d'un véritable déclic. Toujours en quête de nouvelles découvertes pour élargir mes connaissances et ma vision du cinéma. "L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains." - Andreï Tarkovski

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :