Calendrier de l’Avent – Jour 12 – Les films sur le futur

Nous avons récemment eu l’occasion de voyager dans le temps. Parfois, on cherche à explorer notre passé, mais le cinéma s’est aussi aventuré dans notre futur, tentant de l’imaginer de diverses manières.

Calendrier de l’Avent – Jour 12 : Les films sur le futur

Le futur, les fantasmes dont il regorge, mais aussi les peurs et les angoisses… Grâce à notre passé et notre présent, on l’imagine.

Embarquons dans La machine à explorer le temps et voyons voir cela de plus près.

Depuis bien longtemps, on associe le futur avec les progrès technologiques. On crée un monde alternatif qui fait écho à l’évolution d’Internet dans Matrix

On mélange l’humain et la technologie dans RoboCop de Paul Verhoeven…

Les robots deviennent presque humains dans I, Robot

Ils le sont encore plus, presque plus humains que les humains eux-même, dans Blade Runner

Puis dans Blade Runner 2049

Mais aussi dans A.I. : Intelligence Artificielle de Steven Spielberg…

Ex Machina, d’Alex Garland…

Et dans le Terminator de James Cameron.

Le futur, c’est aussi l’idée d’une urbanisation galopante, où les villes sont toujours plus immenses, comme dans l’incontournable Metropolis de Fritz Lang…

Ou dans le Neo-Séoul des Wachowski dans Cloud Atlas

Ou bien le Neo-Tokyo d’Akira

Et Le Cinquième Élément de Luc Besson.

Généralement, cette urbanisation s’accompagne d’un formatage généralisé de la société, soumise au pouvoir et à une forme de pensée unique, comme dans Equilibrium

1984, l’adaptation de l’incontournable roman de George Orwell…

Le Brazil de Terry Gilliam…

Bienvenue à Gattaca, d’Andrew Niccol, cherchant la perfection chez des êtres imparfaits…

Et dans des sagas plus « adolescentes » comme Divergente

Et Le Labyrinthe.

La Jetée (1962)
La Jetée (1962)

Si le futur invoque la technologie, c’est souvent pour tenter de cerner l’humain, comme les chercheurs de La Jetée

Et de L’Armée des 12 singes

Mais aussi des sociétés fictives, comme dans le Total Recall de Paul Verhoeven.

Parfois, cette technologie provoque la chute de l’humanité, la renvoyant à ses origines, comme dans la saga Mad Max, avec un premier opus sur le crépuscule de la société moderne…

Mad Max : The Road Warrior, qui montre un monde sans foi ni loi…

Mad Max : Au-delà du Dôme de Tonnerre, qui tente de faire subsister des bribes de société…

Et Mad Max : Fury Road, qui synthétise les deux derniers…

Sans oublier Les Fils de l’Homme, également dans un monde au bord de la rupture…

Charlton Heston dans Soleil Vert (1973)
Charlton Heston dans Soleil Vert (1973)

Et Soleil Vert, encore plus sinistre et désespéré.

Gérard Lanvin dans Le Prix du Danger (1983)
Gérard Lanvin dans Le Prix du Danger (1983)

Il est vrai que le futur que l’on nous décrit semble souvent vouer l’humanité à l’échec et à sa chute, condamnée par ses défauts, assoiffée de violence dans Le Prix du Danger

Dans Orange Mécanique

Et dans Rollerball

Condamnée à la criminalité dans New York 1997

Ou se vautrant dans la stupidité et la médiocrité dans Idiocracy.

On cherche, en effet, à alerter avant tout. Mais il reste toujours de l’espoir, comme le montre la candeur de Jim Carrey et son destin dans The Truman Show

Ou bien douceur de la voix de Scarlett Johansson dans Her, et un futur apaisant et enveloppant…

Peut-être est-ce, finalement, grâce à nos propres créations que l’humanité parviendra à survivre à l’avenir, comme tente de le faire Wall-E ?

En tout cas, dans le futur, ne laissez personne, je dis bien personne, vous traiter de mauviette.

Que pensez-vous de cette liste ? A quels films pensez-vous lorsque l’on parle du futur ?


Précédentes entrées :

Jour 1 : Les films où il fait froid

Jour 2 : Les films qui rendent heureux

Jour 3 : Les films où il pleut

Jour 4 : Les films à huis clos

Jour 5 : Les films sur la nature

Jour 6 : Les films sur le voyage dans le temps

Jour 7 : Les films sur l’auto-justice

Jour 8 : Les films à voir entre amis

Jour 9 : Les plaisirs coupables

Jour 10 : Les films étranges

Jour 11 : Les films où il fait chaud

Quentin Coray

Quentin, 26 ans, mordu de cinéma depuis le visionnage de Metropolis, qui fut à l'origine d'un véritable déclic. Toujours en quête de nouvelles découvertes pour élargir mes connaissances et ma vision du cinéma. "L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains." - Andreï Tarkovski

2 pensées sur “Calendrier de l’Avent – Jour 12 – Les films sur le futur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :