Calendrier de l’Avent – Jour 16 – Les films où le héros est le méchant

Quand on parle de « héros » au cinéma, c’est souvent pour faire référence au personnage principal d’un film. Le terme, connoté de manière positive, peut cependant se voir détourné lorsque c’est l’antagoniste qui tient le rôle ou l’un des rôles principaux.

Calendrier de l’Avent – Jour 16 : Les films où le héros est le méchant

Pour rapidement éviter toute confusion, nous parlerons ici autant de films où le héros est le méchant, ou a une personnalité ambiguë, ou simplement quand un personnage important devient « méchant » dans un film.

Il n’y a pas besoin de remonter très loin dans l’histoire du cinéma pour en trouver un bon exemple, avec Thanos, véritablement le personnage principal d’Avengers : Infinity War, présenté comme un méchant ultime, mais qui s’avère finalement nuancé.

On pense aussi a No Country for Old Men, avec le mutique et mystérieux Anton Chigurgh, méchant impitoyable mais central dans l’histoire…

Évidemment, il y a aussi Hannibal Lecter dans Le Silence des Agneaux, brillant Anthony Hopkins qui offre au cinéma un de ses meilleurs méchants…

Ainsi qu’Usual Suspects avec le sanguinaire Keyser Söze…

American Psycho avec un Christian Bale en roue libre…

Orange Mécanique, avec Alex et ses « drougs » qui sèment la terreur et prônent la violence…

American History X, avec un Edward Norton raciste et néonazi, à l’influence indéniable sur son petit frère…

Et aussi Amy, et son terrible plan dans Gone Girl.

Mais il y a aussi ces personnages sans parole, prêts à tout pour arriver à leurs fins, comme Chuck, campé par un Kirk Douglas au sommet dans Le Gouffre aux Chimères

Qui trouve un lointain écho chez Jake Gyllenhaal en Lou Bloom dans Night Call

Et c’est sans oublier Daniel Day Lewis dans There Will Be Blood, où l’argent rend fou, et Paul Dano n’est pas en reste.

Et il y a aussi ces méchants de films d’horreur et d’épouvante, devenus des figures emblématiques, comme Dracula

Michael Myers dans la saga Halloween

Freddy Krueger dans la saga Freddy

Chucky…

Jason…

Les Gremlins…

Hellraiser

Alien

Predator

Saw

Et nous pourrions même citer les Jurassic Park et ses dinosaures !

Mais cet antagonisme n’est pas toujours acquis, il peut se révéler au fil du temps, comme dans la saga Star Wars.

C’est aussi le cas de Jack Torrance, qui sombre peu à peu dans Shining

Ou encore de James Cagney dans L’Ennemi Public.

Le Limier (1972)
Le Limier (1972)

Bien des méchants ont su voler la vedette aux « héros », et tous les citer prendrait encore bien du temps. Alors soyez attentifs, soyez de fins limiers, tentez d’identifier qui est qui dans Le Limier

Et gare à ne pas sombrer dans la Psychose.

Et vous, à quels autres méchants penseriez-vous ?


Précédentes entrées :

Jour 1 : Les films où il fait froid

Jour 2 : Les films qui rendent heureux

Jour 3 : Les films où il pleut

Jour 4 : Les films à huis clos

Jour 5 : Les films sur la nature

Jour 6 : Les films sur le voyage dans le temps

Jour 7 : Les films sur l’auto-justice

Jour 8 : Les films à voir entre amis

Jour 9 : Les plaisirs coupables

Jour 10 : Les films étranges

Jour 11 : Les films où il fait chaud

Jour 12 : Les films sur le futur

Jour 13 : Les road movies

Jour 14 : Les films sur l’enfance

Jour 15 : Les films que l’on aime revoir

Quentin Coray

Quentin, 27 ans, mordu de cinéma depuis le visionnage de Metropolis, qui fut à l'origine d'un véritable déclic. Toujours en quête de nouvelles découvertes pour élargir mes connaissances et ma vision du cinéma. "L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains." - Andreï Tarkovski

2 réflexions sur “Calendrier de l’Avent – Jour 16 – Les films où le héros est le méchant

  • 3 janvier 2019 à 17 h 29 min
    Permalien

    J’ai revu Le Silence des Agneaux récemment et j’ai fait des cauchemars ! Ça ne m’était jamais arrivé mais j’ai rêvé que le taré blond voulait ma peau pour son manteau ! Je me suis même levé en pleine nuit pour vérifier que le verrou de mon appart était bien mis. L’angoisse !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :