À la poursuite d’Octobre rouge (John McTiernan, 1990) : Les machines de guerre

Si John McTiernan a disparu des radars depuis bien (trop) longtemps, il fut un cinéaste emblématique du cinéma d’action dans

Lire la suite

L’Etudiant de Prague (Paul Wegener & Stellan Rye, 1913) : Les ombres se lèvent

Parler de l’expressionnisme au cinéma revient souvent à parler du cinéma allemand des années 1920, et de prendre pour point

Lire la suite

Le Cabinet des figures de cire (Paul Leni & Leo Birinsky, 1924) : Le fruit de l’imagination

Dans la continuité de nos récentes explorations du mouvement expressionniste au cinéma, il était impossible de passer à côté du

Lire la suite

Les Finances du Grand-Duc (Friedrich Wilhelm Murnau, 1924) : Les affaires sont les affaires

Associer le mot « comédie » au nom de Murnau peut surprendre, tant le cinéaste semble avoir fait des tragédies sa spécialité.

Lire la suite

La Terre qui flambe (Friedrich Wilhelm Murnau, 1922) : Les flammes de la cupidité

Longtemps considéré comme perdu, La Terre qui flambe fut retrouvé chez un prêtre italien qui projetait l’œuvre dans un asile

Lire la suite

La Découverte d’un secret (Friedrich Wilhelm Murnau, 1921) : L’éclosion de la vérité

Après une Promenade dans la nuit tourmentée par des rafales émotionnelles, Murnau nous convie à La Découverte d’un secret, une

Lire la suite

De l’aube à minuit (Karl-Heinz Martin, 1920) : Distorsion mentale

Aujourd’hui, intéressons-nous à une curiosité méconnue et oubliée. Au début des années 20, l’expressionnisme prend de plus en plus d’ampleur

Lire la suite

Promenade dans la nuit (Friedrich Wilhelm Murnau, 1921) : Terreurs nocturnes

Promenade dans la nuit est le plus ancien film réalisé par Friedrich Wilhelm Murnau et qui est encore conservé. Parmi les

Lire la suite

Le Vent (Victor Sjöström, 1928) ★★★★ : Tourbillons sentimentaux

Nouvelle et dernière incursion dans la filmographie de Victor Sjöström, pour le moment. Le Vent est, sans aucun doute, son

Lire la suite

La Lettre Écarlate (Victor Sjöström, 1926) ★★★★½ : Le poids du secret

La Lettre Écarlate est le cinquième film réalisé par Victor Sjöström aux États-Unis. Larmes de clown fut probablement son premier

Lire la suite

Le Cas Richard Jewell (Clint Eastwood, 2020) ★★★★ : La fabrique des héros

S’il a bientôt quatre-vingt-dix ans, Clint Eastwood a rarement été aussi prolifique. De retour devant la caméra l’année dernière dans

Lire la suite

La Charrette Fantôme (Victor Sjöström, 1921) ★★★★ : Au-delà du réel

C’est dans sa période suédoise, notamment après Terje Vigen, que Victor Sjöström va voir sa renommée grandir et, dans les

Lire la suite

The Gentlemen (Guy Ritchie, 2020) ★★★½ : Héritage et machinations

Voilà qui s’apparente à un grand retour. Après quelques années à errer entre un projet avorté d’une saga de films

Lire la suite