L’Etudiant de Prague (Paul Wegener & Stellan Rye, 1913) : Les ombres se lèvent

Parler de l’expressionnisme au cinéma revient souvent à parler du cinéma allemand des années 1920, et de prendre pour point

Lire la suite

Le Cabinet des figures de cire (Paul Leni & Leo Birinsky, 1924) : Le fruit de l’imagination

Dans la continuité de nos récentes explorations du mouvement expressionniste au cinéma, il était impossible de passer à côté du

Lire la suite

La Terre qui flambe (Friedrich Wilhelm Murnau, 1922) : Les flammes de la cupidité

Longtemps considéré comme perdu, La Terre qui flambe fut retrouvé chez un prêtre italien qui projetait l’œuvre dans un asile

Lire la suite

La Découverte d’un secret (Friedrich Wilhelm Murnau, 1921) : L’éclosion de la vérité

Après une Promenade dans la nuit tourmentée par des rafales émotionnelles, Murnau nous convie à La Découverte d’un secret, une

Lire la suite

De l’aube à minuit (Karl-Heinz Martin, 1920) : Distorsion mentale

Aujourd’hui, intéressons-nous à une curiosité méconnue et oubliée. Au début des années 20, l’expressionnisme prend de plus en plus d’ampleur

Lire la suite

Promenade dans la nuit (Friedrich Wilhelm Murnau, 1921) : Terreurs nocturnes

Promenade dans la nuit est le plus ancien film réalisé par Friedrich Wilhelm Murnau et qui est encore conservé. Parmi les

Lire la suite

La Conscience Vengeresse (D.W. Griffith, 1914) ★★★½ – Critique & Analyse

Jusqu’ici, tout allait très bien. Le calme, l’entente, si les temps ont pu être durs jadis, la sérénité règne désormais,

Lire la suite