1 jour, 3 films à découvrir #36

Le déconfinement a officiellement commencé, mais les cinémas restent hélas fermés pour le moment. Alors continuons à chercher le cinéma où nous pouvons le trouver et en profiter ! Tous les jours, trois conseils de films à découvrir avec, idéalement, la possibilité de les visionner en VOD ou en ligne grâce aux différentes offres disponibles. 

Affiche du Cabinet du Docteur Caligari (1920)
Affiche du Cabinet du Docteur Caligari (1920)

Le Cabinet du Docteur Caligari (Robert Wiene, 1920)

Synopsis : Dans une fête foraine, un mystérieux docteur prédit un avenir tragique a un jeune étudiant.

L’expressionnisme est à son paroxysme dans Le Cabinet du Docteur Caligari, film fascinant à l’esthétique si singulière, synthèse du mouvement dans les différents arts. Une explosion de cinéma, une oeuvre géniale et remarquable en tous points.

📺 Disponible sur UniversCiné et Orange VOD


Affiche de Règlement de comptes (1953)
Affiche de Règlement de comptes (1953)

Règlement de comptes (Fritz Lang, 1953)

Synopsis : Le policier Tom Duncan se suicide en laissant une lettre où il révèle la corruption de l’administration de la ville qui est sous la coupe du gangster Mike Lagana. Dave Bannion pense qu’il y a une autre raison au suicide de son collègue…

Règlement de comptes est un excellent film noir, en avance sur son temps, tant par son style que par sa violence assez frappante pour l’époque. En la plaçant au cœur des intérêts de ses personnages, Fritz Lang les transforme, remettant en question les principes de la justice et de la confiance. Dans ce bas monde, il n’y a pas de réel héros, juste des hommes et femmes aux mains salies qui livrent une guerre sempiternelle et sans merci, où le crime ne dort jamais.

📺 Disponible sur MyTF1 VOD, LaCinetek et UniversCiné


Affiche de Trois souvenirs de ma jeunesse (2015)
Affiche de Trois souvenirs de ma jeunesse (2015)

Trois souvenirs de ma jeunesse (Arnaud Desplechin, 2015)

Synopsis : Paul Dédalus vient de quitter le Tadjikistan. De retour à Paris, il repense à sa vie, les souvenirs de son enfance, son adolescence, son voyage en URSS et son amour pour Esther.

Trois souvenirs de ma jeunesse capture avec justesse l’essence des souvenirs, ceux de l’amitié, de l’amour, des expériences, des souvenirs parfois épars, confus, éclatés, mais surtout diffus et intacts. C’est un film à l’écriture intelligente, sans que cette intelligence soit hautaine mais, au contraire, galvanisante et touchante. Une très belle histoire sur notre rapport au passé.

📺 Disponible sur Canal VOD, UniversCiné, Cinéma(s) à la demande, MyTF1 VOD et Orange VOD

Retrouvez la précédente sélection ici !

Quentin Coray

Quentin, 27 ans, mordu de cinéma depuis le visionnage de Metropolis, qui fut à l'origine d'un véritable déclic. Toujours en quête de nouvelles découvertes pour élargir mes connaissances et ma vision du cinéma. "L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains." - Andreï Tarkovski

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :