Alors que l’été s’est confortablement installé, nous aspirons à peu près toutes et tous à une vie paisible, à humer l’air marin, à siroter un verre tranquillement assis sur une terrasse entre amis ou en famille. C’est peut-être ce sentiment qui m’a conduit à rallier le Vieux-Port de Marseille, presque 90 ans dans le passé, avec Marius.


Fiche du film

Affiche de Marius (1931)

Affiche de Marius (1931)

  • Genre : Comédie dramatique, Romance
  • Réalisateur : Alexander Korda
  • Année de sortie : 1931
  • Distribution : Raimu, Pierre Fresnay, Fernand Charpin, Orane Demazis
  • Synopsis : L’action se déroule principalement sur le Vieux-Port de Marseille et plus particulièrement dans le Bar de la Marine de César, où travaille son fils Marius. Jeune adulte, Marius tient le comptoir du bar mais il n’a qu’un rêve, embarquer sur l’un des bateaux qui traversent le port et prendre le large vers les pays lointains. Fanny, marchande de coquillages devant le bar avec sa mère, aime discrètement Marius depuis l’enfance. Et Marius, sans l’avouer, a toujours aimé Fanny mais garde ses distances avec elle. (SensCritique)

Critique et Analyse

Marius (1931)

Marius (1931)

Croire que Marcel Pagnol a réalisé Marius est une erreur commune, mais largement compréhensible. Auteur de la pièce de théâtre éponyme, dont les premières représentations eurent lieu en 1927, Pagnol a eu un rôle important dans l’écriture, la production et la réalisation du film, même s’il n’en est pas le réalisateur, à proprement parler. Toujours est-il que l’arrivée de ce Marius intervient à une période tout à fait particulière dans l’histoire du cinéma français, puisque nous n’en sommes qu’aux origines du cinéma dit « parlant », ouvrant de nouvelles perspectives, tout en imposant de nouveaux canons. Mais comment aurions pu imaginer la sortie d’un tel film à l’époque du cinéma muet ? Comment aurions-nous profité de l’accent marseillais de Raimu ou (plus forcé) de Pierre Fresnay ? Et, surtout, nous aurions raté tous les longs dialogues qui construisent tout le ciment de cette histoire, et les personnages.

« Marius est un film de dialogues, limitant les déplacement et les décors, profitant de l’arrivée du son pour donner vie aux personnages à travers les mots et les conversations qu’ils entretiennent entre eux. »

En effet, Marius est un film de dialogues, limitant les déplacement et les décors, profitant de l’arrivée du son pour donner vie aux personnages à travers les mots et les conversations qu’ils entretiennent entre eux. Et si nous n’en sommes qu’au début du parlant, Marius propose déjà des répliques plus que savoureuses, grâce, notamment, à la plume de Pagnol : « Le jour où on fera danser les couillons tu seras pas à l’orchestre. » « Il est tellement fainéant qu’il ne marche jamais au soleil pour ne pas avoir à tirer son ombre. » « Ça fait quatre tiers. Et alors ? » « Si on peut pas tricher entre amis, ça sert à rien de jouer aux cartes. » Des répliques qui semblent déjà préfigurer Audiard et d’autres futurs grands dialoguistes.

Pierre Fresnay et Orane Demazis dans Marius (1931)

Pierre Fresnay et Orane Demazis dans Marius (1931)

On a tendance à rire de ces situations, de la bonhomie de ces personnages, de leur amusante sincérité. Pourtant, malgré une certaine légèreté dans le ton, Marius ne manque pas d’être ponctué d’élans plus dramatiques et graves. Car malgré l’apparente simplicité de leurs existences souvent routinières, les personnages de Marius sont soumis aux aléas de la vie, qu’il s’agisse de l’envie de partir à l’aventure pour Marius, de celle de se marier et de fonder une famille pour Fanny, ou de garder son fils près de lui et de ne pas sombrer dans la solitude pour César. Autant de situations qui font écho à d’autres face auxquelles n’importe qui d’entre nous peut être confronté. Et c’est ainsi, en parvenant à capturer et à restituer l’authentique, le vrai, et à l’accompagner d’une forme de poésie mélancolique, que Marius parvient à nous toucher et à nous parler.

Marius, c’est un film plein de charme et d’authenticité, aux dialogues savoureux à l’accent chantant, au tournant du cinéma parlant. On rencontre ces personnages auxquels on s’attache, et dont on veut continuer à suivre les aventures. L’histoire du temps qui passe, des grandes décisions de la vie ou de simples banalités, qui se discutent autour d’un petit verre ou en famille. Un grand représentant du patrimoine cinématographique français.


Note et avis

4/5

Rares sont les films à faire preuve d’autant d’authenticité que Marius, une oeuvre touchante avec des personnages marquants qui nous parlent à tous.

Bande-annonce du film