Cinexpress #217 – La Règle du Jeu (1939)

Au crépuscule d’une époque, à l’aube d’une terrible guerre, Jean Renoir réalisé un film, un « petit film moral » selon ses dires, mais qui s’avéra être une immense source d’inspiration pour de nombreux cinéastes et cinéphiles, qui le considèrent aujourd’hui unanimement comme un des plus grands chefs d’oeuvre du cinéma.


Fiche du film

Affiche de La Règle du Jeu (1939)
Affiche de La Règle du Jeu (1939)
  • Genre : Comédie, Drame
  • Réalisateur : Jean Renoir
  • Année de sortie : 1939
  • Casting : Marcel Dalio, Nora Gregor, Roland Toutain, Jean Renoir
  • Synopsis : Interaction dramatique et comique entre les intrigues sentimentales d’aristocrates et celles de leurs domestiques au cours d’une chasse en Sologne. (senscritique.com)

Critique et Analyse

Rolan Toutain et Nora Gregor dans La Règle du Jeu (1939)
Rolan Toutain et Nora Gregor dans La Règle du Jeu (1939)

Il faut le dire, La Règle du Jeu est attrayant autant sur la forme que sur le fond. Sa frénésie, son côté explosif et sa spontanéité lui confèrent un côté très agréable et enjoué, même s’il ne s’agit pas ici, d’une simple comédie sympathique et légère. Le film de Renoir n’avait peut-être pas vocation à avoir une aussi grande résonance à la base, mais son propos très critique envers la société de l’époque en fait tout sauf une oeuvre innocente. L’aristocratie en prend pour son grade, mais c’est bien toute la société qui est ciblée. Ce sont des jeux de faux-semblants, l’attachement hypocrite à des valeurs, les rapports entre individus sont aussi variables que les humeurs et à l’image des incertitudes qui les habitent, mêlés à une incapacité à s’assumer.

« Une manipulation physique et mentale des personnages, qui ressemblent à des marionnettes dans un spectacle de guignol. »

C’est un procédé qu’on a pu retrouver à maintes reprises au cinéma, comme, par exemple, dans de grandes fresques historiques comme Le Guépard de Visconti. L’objectif est de désacraliser les hautes strates de la société, et, même, de mettre tout le monde au même niveau. Chez Renoir, ce grotesque se manifeste dans une manipulation physique et mentale des personnages, qui ressemblent à des marionnettes dans un spectacle de guignol. D’ailleurs, le spectacle donné au château, vers la fin du film, est la parfaite illustration de ce jeu de mise en scène, de la prééminence du paraître dans une société superficielle, vivant plus dans le déni que dans le réel bonheur.

La Règle du Jeu (1939)
La Règle du Jeu (1939)

Pour retranscrire au mieux son discours, Renoir exploite le champ au maximum, manipule la profondeur de champ, et effectue des transitions intelligentes pour donner à ce film l’aspect d’un vaste brouhaha, où personne ne s’entend et, surtout, personne ne s’écoute. Les éléments se succèdent, se superposent, se confondent, pour ne laisser aucun répit et semer le désordre là où l’on pensait pourtant que l’ordre était imperturbable.

Frénétique, presque burlesque, La Règle du Jeu n’épargne personne. N’hésitant pas à être caricatural, il fragilise les frontières avec le théâtre pour accentuer l’exagération et le grotesque des situations qui, en soin, sont loin d’être irréaliste. Si la finesse et l’élégance de Lubitsch me touchent davantage, il est certain que Renoir offre, avec La Règle du Jeu, un film de qualité, qui occupe aujourd’hui une place de choix dans l’histoire du cinéma.


Note et avis

4/5

Jean Renoir fait s’agiter sa troupe d’acteurs et les manipule comme des marionnettes dans un film frénétique, presque burlesque, qui ne manque cependant pas de gravité dans son discours.


Quentin Coray

Quentin, 26 ans, mordu de cinéma depuis le visionnage de Metropolis, qui fut à l'origine d'un véritable déclic. Toujours en quête de nouvelles découvertes pour élargir mes connaissances et ma vision du cinéma. "L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains." - Andreï Tarkovski

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :