Les sorties de la semaine – mercredi 25 septembre 2019

De nouvelles belles découvertes en perspective cette semaine ! L’atypique, révolté et intrigant Bacurau, primé à Cannes, débarque enfin dans nos salles, aux côtés d’Au nom de la terre, offrant à Guillaume Canet un rôle intéressant dans un film décrivant l’évolution du monde agricole. Dans un autre registre, Olivier Gourmet sera confronté aux difficultés du monde du travail dans une société qui en a fait une source d’accomplissement personnel. Et, tout cela sans oublier le grand retour de Sylvester Stallone dans le rôle de Rambo dans le cinquième et (normalement) dernier opus, Last Blood, qui ne devrait hélas pas raviver l’esprit du premier, mais qui devrait proposer un torrent de violence et de vengeance, un peu à l’image du dernier, même s’il offrait déjà une conclusion plus satisfaisante à la saga, et en adéquation avec son esprit original. Tour d’horizon des sorties de la semaine :

★★★ Immanquable ★★ Intéressant ★ Assez Intéressant ☆ Sans moi o Ne se prononce pas – Pour rappel : les indices d’ « attentes » d’engagent que moi et certainement pas la qualité d’un film. Ils dépendent grandement de mes propres connaissances cinématographiques et de ma capacité à suivre le rythme des sorties, qui est souvent réduite. Un « ne se prononce pas » ne signifiera donc jamais qu’un film ne vaut pas la peine d’être découvert ! :)



Au nom de la terre

Affiche d'Au nom de la terre (2019)
Affiche d’Au nom de la terre (2019)

Réalisateur(s) : Edouard Bergeon

Distribution : Guillaume Canet, Veerle Baetens, Anthony Bajon

Synopsis : Pierre a 25 ans quand il rentre du Wyoming pour retrouver Claire sa fiancée et reprendre la ferme familiale. Vingt ans plus tard, l’exploitation s’est agrandie, la famille aussi. C’est le temps des jours heureux, du moins au début… Les dettes s’accumulent et Pierre s’épuise au travail. Malgré l’amour de sa femme et ses enfants, il sombre peu à peu… Construit comme une saga familiale, et d’après la propre histoire du réalisateur, le film porte un regard humain sur l’évolution du monde agricole de ces 40 dernières années. (SensCritique)

Attente/Commentaire : ★★ – L’idée de voir un ancien agriculteur réaliser un film sur la crise qui frappe le secteur agricole fait forcément penser au très bon Petit Paysan. Celui-ci semble plus terre-à-terre (sans mauvais jeu de mots) mais se présente comme un geste utile, et propose un rôle intéressant à Guillaume Canet.

Bande-annonce :


Bacurau

Affiche de Bacurau (2019)
Affiche de Bacurau (2019)

Réalisateur(s) : Kleber Mendonça Filho, Juliano Dornelles

Distribution : Sônia Braga, Udo Kier, Barbara Colen

Synopsis : Dans un futur proche…  Le village de Bacurau dans le sertão brésilien fait le deuil de sa matriarche Carmelita qui s’est éteinte à 94 ans. Quelques jours plus tard, les habitants remarquent que Bacurau a disparu de la carte. (AlloCiné)

Attente/Commentaire : ★★ – Bacurau est un film étrange, mais dans le bon sens du terme. Une des phrases d’accroche de la bande-annonce le décrit comme un « western sous acide », ce qui caractérise bien ce mélange des genres à la lisière de la Série B, mais qui consiste surtout en un puissant cri de révolte face à l’inaction du gouvernement contre la déforestation provoquée par l’acquisition de riches propriétaires et firmes au Brésil. – Lire ma critique

Bande-annonce :


Port Authority

Affiche de Port Authority (2019)
Affiche de Port Authority (2019)

Réalisateur(s) : Danielle Lessovitz

Distribution : Fionn Whitehead, Leyna Bloom, McCaul Lombardi

Synopsis : C’est l’histoire d’une rencontre, entre un jeune homme blanc qu’on prend pour un loser et qui tente de survivre dans un New York qui ne veut pas de lui, et une « famille » de danseurs noirs et queer de Harlem adeptes du « voguing ». Parmi eux, il y a une fille superbe. Mais voilà, elle n’est pas seulement une fille superbe. (SensCritique)

Attente/Commentaire : ★ – Port Authority met en lumière une communauté souvent dans l’ombre, en s’articulant autour d’une romance qui doit défier les apparences.

Bande-annonce :


Rambo : Last Blood

Affiche de Rambo : Last Blood (2019)
Affiche de Rambo : Last Blood (2019)

Réalisateur(s) : Adrian Grunberg

Distribution : Sylvester Stallone, Paz Vega, Sergio Peris-Mencheta

Synopsis : Cinquième épisode de la saga Rambo. Vétéran de la Guerre du Vietnam, John Rambo va affronter un cartel mexicain après l’enlèvement de la fille d’un ami. (AlloCiné)

Attente/Commentaire : ★ – Je ne m’attends clairement pas à un chef d’oeuvre, loin de là, même. Cela reste un Rambo, qui attire naturellement ma curiosité, et si je sais que l’on ne retrouvera plus l’esprit du premier, son discours politique et social fort, je suis curieux de voir le traitement qui sera réservé à ce cinquième opus, qui devrait être placé sous le signe de la violence et de la vengeance.

Bande-annonce :


Ceux qui travaillent

Affiche de Ceux qui travaillent (2019)
Affiche de Ceux qui travaillent (2019)

Réalisateur(s) : Antoine Russbach

Distribution : Olivier Gourmet, Adèle Bochatay, Delphine Bibet

Synopsis : Cadre supérieur dans une grande compagnie de fret maritime, Frank consacre sa vie au travail. Alors qu’il doit faire face à une situation de crise à bord d’un cargo, Frank, prend – seul et dans l’urgence – une décision qui lui coûte son poste. Profondément ébranlé, trahi par un système auquel il a tout donné, le voilà contraint de remettre toute sa vie en question. (SensCritique)

Attente/Commentaire : ★ – Les films sur le monde du travail m’intéressent d’emblée, car ils parlent d’un quotidien auquel je suis confronté, donc celui-ci m’intéresse également, surtout avec Olivier Gourmet dans le rôle principal.

Bande-annonce :


Downton Abbey

Affiche de Downton Abbey (2019)
Affiche de Downton Abbey (2019)

Réalisateur(s) : Michael Engler

Distribution : Michelle Dockery, Hugh Bonneville, Maggie Smith

Synopsis : Les Crawley et leur personnel intrépide se préparent à vivre l’événement le plus important de leur vie : une visite du roi et de la reine d’Angleterre. Cette venue ne tardera pas à déclencher scandales, intrigues amoureuses et manigances qui pèseront sur l’avenir même de Downton. (AlloCiné)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


Le Dindon

Affiche de Le Dindon (2019)
Affiche de Le Dindon (2019)

Réalisateur(s) : Jalil Lespert

Distribution : Dany Boon, Alice Pol, Guillaume Gallienne

Synopsis : Monsieur de Pontagnac a eu un coup de foudre pour une jolie jeune femme. Ce qu’il n’avait pas prévu c’est que celle-ci n’est autre que Victoire,la femme d’un de ses amis, Vatelin. Et si le notaire le prend plutôt bien, Victoire, elle n’est pas si simple à manipuler. Surtout, la mésaventure a lancé dans leur société un sujet – et un petit jeu étonnant autour de la fidélité des uns et des autres. Alors quand entrent dans l’arène Rediop, soupirant de Victoire, et Suzy, ancienne flamme de Vatelin, le jeu se corse encore (SensCritique)

Attente/Commentaire : ☆ – Déjà, la bande-annonce était assez lourde, donc le film ne m’attire pas du tout.

Bande-annonce :


Demain est à nous

Affiche de Demain est à nous (2019)
Affiche de Demain est à nous (2019)

Réalisateur(s) : Gilles de Maistre

Synopsis : Ce sont des enfants venus des quatre coins du monde, des enfants qui se battent pour défendre leurs convictions. Ils s’appellent José Adolfo, Arthur, Aïssatou, Heena, Peter, Kevin et Jocelyn… (AlloCiné)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


Hayati

Affiche de Hayati (2019)
Affiche de Hayati (2019)

Réalisateur(s) : Osman Mebarek

Distribution : Vincente Perez, Mathieu Longatte, Emilia Derou-Bernal

Synopsis : Vincent en a assez de prendre soin de son vieux père malade. Lui et son ami Jimmy tentent de s’imposer dans la scène musicale locale. Un soir, Vincent défend Jimmy contre un voyou auquel il doit de l’argent. Malheureusement, il partage maintenant la dette de son ami et se retrouve dans les mauvais livres du voyou. Avec leur amitié brisée et les problèmes à venir, la chance n’est pas de leur côté. (SensCritique)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


Les Petits Maîtres du Grand Hôtel

Affiche de Les Petits Maîtres du Grand Hôtel (2019)
Affiche de Les Petits Maîtres du Grand Hôtel (2019)

Réalisateur(s) : Jacques Deschamps

Synopsis : Couper, flamber, dresser…Courir, servir, sourire…Pas toujours évident quand on a 17 ans. Une école hôtelière, une comédie musicale documentaire. (AlloCiné)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :



De Cendres et de Braises

Affiche de De Cendres et de Braises (2019)
Affiche de De Cendres et de Braises (2019)

Réalisateur(s) : Manon Ott

Synopsis : Portrait à la fois sensible et politique d’une banlieue ouvrière en pleine mutation,  » De Cendres et de Braises  » nous emmène à la rencontre de ses habitants : une traversée de la nuit jusqu’au petit matin, où parlant de leurs vies, ils expriment aussi leur révolte et leur quête de liberté. (SensCritique)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


Ne croyez surtout pas que le hurle

Affiche de Ne croyez surtout pas que je hurle (2019)
Affiche de Ne croyez surtout pas que je hurle (2019)

Réalisateur(s) : Franck Beauvais

Synopsis : Janvier 2016. L’histoire amoureuse qui m’avait amené dans le village d’Alsace où je vis est terminée depuis six mois. A 45 ans, je me retrouve désormais seul, sans voiture, sans emploi ni réelle perspective d’avenir, en plein cœur d’une nature luxuriante dont la proximité ne suffit pas à apaiser le désarroi profond dans lequel je suis plongé. La France, encore sous le choc des attentats de novembre, est en état d’urgence. (AlloCiné)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce : 



Steve Bannon – Le Grand Manipulateur

Affiche de Steve Bannon - Le Grand Manipulateur (2019)
Affiche de Steve Bannon – Le Grand Manipulateur (2019)

Réalisateur(s) : Alison Klayman

Distribution : Stephen K. Bannon, Louis Aliot, Nigel Farage

Synopsis : Réputé pour avoir été le stratège de Trump, Steve Bannon est la figure emblématique de l’ultra droite américaine. Remercié de son poste de conseiller à la Maison-Blanche, il exporte son idéologie populiste auprès des partis nationalistes européens, rêvant d’un nouveau mouvement mondial. Après l’avoir suivi durant une année, la réalisatrice Alyson Klayman met en exergue les efforts de Steve Bannon pour mobiliser et unifier ces partis d’extrême droite en vue de remporter des sièges aux élections parlementaires européennes de mai 2019. Pour conserver son pouvoir et son influence, il continue de faire la une des journaux en manipulant et protestant partout où il va, afin d’alimenter le puissant mythe sur lequel repose sa survie. (SensCritique)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


Quels films vous tentent cette semaine ?

Quentin Coray

Quentin, 27 ans, mordu de cinéma depuis le visionnage de Metropolis, qui fut à l'origine d'un véritable déclic. Toujours en quête de nouvelles découvertes pour élargir mes connaissances et ma vision du cinéma. "L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains." - Andreï Tarkovski

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :