1 jour, 3 films à découvrir #50

Pendant 50 jours, j’ai tenté de rendre ces journées sans cinéma plus heureuses en proposant tous les jours 3 films à découvrir. 3 films qui me plaisent, 3 films que je juge intéressants, en tentant de varier les horizons le plus possible. 150 films en tout. Cette cinquantième édition sera la dernière de cette petite série, et je souhaitais conclure avec 3 films qui sont certes très connus, mais que je voulais inciter, encore une fois, à découvrir, si ce n’était pas déjà fait.

Affiche de 12 Hommes en Colère (1957)
Affiche de 12 Hommes en Colère (1957)

12 Hommes en colère (Sidney Lumet, 1957)

Synopsis : Douze jurés doivent décider du sort d’un jeune immigré, accusé de parricide. Tous le croient coupable sauf un, qui a de sérieux doutes sur l’enquête.

Avec ce premier film, Sidney Lumet fait des miracles et réussit un vrai coup de maître dans un véritable chef d’oeuvre cinématographique. Le premier visionnage fut concluant, le second ne fit que confirmer. Sur la forme, le cinéaste maîtrise l’espace, construit un récit intelligent et captivant, permet à chacun de ses acteurs, tous convaincants, de s’exprimer suffisamment pour alimenter le métrage et en faire, aujourd’hui encore, un classique incontestable du septième art.

📺 Disponible sur Orange VOD


Affiche de Metropolis (1927)
Affiche de Metropolis (1927)

Metropolis (Fritz Lang, 1927)

Synopsis : Dans une ville futuriste divisée entre dirigeants et ouvriers, le fils d’un dirigeant est amoureux d’une ouvrière qui prédit l’abolition des classes.

Un pilier absolu de ma cinéphilie. Un film immense, colossal, sombre prophétie racontant la fin d’un monde dans le chaos, le dépassement de l’Homme et de la société par la machine. Fabuleux, spectaculaire, gigantesque, magistral.

📺 Disponible sur LaCinetek, Orange VOD, MyTF1 VOD et UniversCiné


Affiche des Sentiers de la gloire (1957)
Affiche des Sentiers de la gloire (1957)

Les Sentiers de la gloire (Stanley Kubrick, 1957)

Synopsis : En 1916, durant la Première Guerre mondiale, le général français Broulard ordonne au général Mireau de lancer une offensive suicidaire contre une position allemande imprenable, surnommée « la fourmilière ». Au moment de l’attaque, les soldats tombent par dizaines et leurs compagnons, épuisés, refusent d’avancer…

Véritable réussite sur tous les points, Les Sentiers de la gloire interroge sur la capacité de l’homme à prendre ses responsabilités, et également sa capacité à en être digne une fois qu’il en dispose. Au final, la thématique du film se résume d’ailleurs très bien dans son titre : « Les sentiers de la gloire » implique bien qu’il y a plusieurs chemins, et rien n’indique que tous soient nobles.

📺 Indisponible en VOD

Retrouvez la précédente sélection ici !

Quentin Coray

Quentin, 26 ans, mordu de cinéma depuis le visionnage de Metropolis, qui fut à l'origine d'un véritable déclic. Toujours en quête de nouvelles découvertes pour élargir mes connaissances et ma vision du cinéma. "L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains." - Andreï Tarkovski

Une pensée sur “1 jour, 3 films à découvrir #50

  • 26 mai 2020 à 7 h 08 min
    Permalink

    12 hommes en colère, Metropolis, les sentiers de la gloire, forcément à voir, à revoir, à re revoir,…

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :