Pour le spectateur occidental, le blockbuster reste la spécialité, pour ne pas dire une exclusivité, des américains. Tout au long de l’année, et notamment l’été, les grands studios du pays de l’Oncle Sam envoient leurs superproductions à la conquête des salles obscures françaises, pour, souvent, truster les cimes du box-office français. Mais, pourtant, d’autres pays produisent également des blockbusters, comme la Chine ou, plus récemment, l’Inde et la Corée du Sud. et ces superproductions asiatiques commencent doucement à se faire connaître du public français. Et s’il y a bien une franchise qui a su se faire connaître parmi d’autres, chez nous français, c’est Detective Dee.

Detective Dee : Le Mystère de la flamme fantôme (Tsui Hark, 2010)


Fiche du film

Affiche de Detective Dee : Le Mystère de la flamme fantôme (2010)

Affiche de Detective Dee : Le Mystère de la flamme fantôme (2010)

  • Genre : Action, Arts martiaux, Aventure, Fantastique, Policier
  • Réalisateur : Tsui Hark
  • Année de sortie : 2010
  • Casting : Andy Lau, Li Bing-Bing, Tony Leung Ka-Fai
  • Synopsis : En l’an 690, Wu Zetian, veuve du dernier souverain chinois, est sur le point de devenir la première et unique femme à accéder au titre d’empereur de Chine. Une série de meurtres compromet les cérémonies de son couronnement. Pour résoudre ce mystère, elle rappelle d’exil le juge Ti, qui saisit cette occasion de rentrer en grâce. (SensCritique)

Critique et Analyse

Detective Dee : Le Mystère de la flamme fantôme (2010)

Detective Dee : Le Mystère de la flamme fantôme (2010)

C’est en 2010 que sort Detective Dee : Le Mystère de la flamme fantôme, réalisé par Tsui Hark et basé sur le véritable Di Renjie, juge très haut placé et respecté, notamment auprès de l’impératrice Wu Zetian, au VIIe siècle. Si sa fonction de juge demeurait très administrative, la vision proposée par Tsui Hark s’avère beaucoup plus chevaleresque et fantastique. Le « juge » est ici surtout un fin limier chargé d’enquêter sur des morts mystérieuses autour de la construction d’un immense édifice construit en l’honneur de Bouddha, face au palais impérial. Le film se base donc sur une intrigue policière, où le principal objectif est de lever le mystère autour de ces morts étranges et inexpliquées. Mais, rapidement, Di Renjie montre d’autres aptitudes, notamment au combat, qui permettent à ce premier Detective Dee de s’aventurer sur des sentiers bien différents du film policier classique.

« Tsui Hark invoque les codes du wu xia pian pour inscrire ces personnages dans une dimension partiellement réelle et partiellement fantastique, dans une sorte de mythologie, racontant cette période de l’histoire de la Chine sous l’angle d’un conte fantastique. »

Comme j’avais pu le constater avec Zhang Yimou et Hero, Tsui Hark invoque les codes du wu xia pian pour inscrire ces personnages dans une dimension partiellement réelle et partiellement fantastique, dans une sorte de mythologie, racontant cette période de l’histoire de la Chine sous l’angle d’un conte fantastique. Detective Dee : Le Mystère de la flamme fantôme parvient parfaitement à combiner l’intrigue policière avec une grande maîtrise de l’action, et des scènes de combats impressionnantes et superbement chorégraphiées. Un premier opus qui donne vie à un univers passionnant, un blockbuster très plaisant qui ne décevra pas le spectateur curieux à la recherche d’un spectacle de qualité.


Note et avis

3.5/5

Le Mystère de la flamme fantôme inaugure la saga Detective Dee de fort belle manière, avec un spectacle de qualité qui tient en haleine et qui impressionne.


Bande-annonce du film


Detective Dee : La Légende du dragon des mers (Tsui Hark, 2013)


Fiche du film

Affiche de Detective Dee : La Légende du dragon des mers (2013)

Affiche de Detective Dee : La Légende du dragon des mers (2013)

  • Genre : Action, Arts martiaux, Aventure, Fantastique, Policier
  • Réalisateur : Tsui Hark
  • Année de sortie : 2013
  • Casting : Mark Chao, William Feng Shaofeng, Kenny Lin
  • Synopsis : Dee arrive dans la capitale avec l’ambition de faire ses preuves en tant que représentant de la loi. Il va alors devoir s’engager dans des épreuves. (SensCritique)

Critique et Analyse

Detective Dee : La Légende du dragon des mers (2013)

Detective Dee : La Légende du dragon des mers (2013)

Le premier opus, Le Mystère de la flamme fantôme, nous avait introduit l’univers de Detective Dee, mêlant judicieusement intrigue policière et spectacle généreux suivant les codes du wu xia pian. Ce second épisode, La Légende du dragon des mers, nous envoie plusieurs années en arrière, quand Di Renjie doit faire ses preuves en tant que juge. On retrouve donc certains personnages du premier épisode, dans un contexte différent, et avec un nouvel acteur dans le rôle-titre. L’atmosphère reste la même, suscitant toujours la curiosité à travers le mystère, mais ce mystère est, cette fois, bien plus monstrueux et légendaire. Car, avec La Légende du dragon des mers, la saga Detective Dee entérine son virage vers le fantastique, invoquant des créatures légendaires pour s’inscrire dans la mythologie chinoise.

« La Légende du dragons des mers regorge de bonnes idées, avec une réelle recherche en termes d’esthétique, dans un style très différent des blockbusters américains. »

En termes d’esthétique et de rythme, Tsui Hark n’hésite pas à faire appel à des effets rappelant beaucoup le jeu vidéo, témoignant de l’éternelle envie du cinéaste d’expérimenter de nouvelles choses et de repousser ses limites. La Légende du dragons des mers regorge de bonnes idées, avec une réelle recherche en termes d’esthétique, dans un style très différent des blockbusters américains. La seule limite demeure celle de la qualité des effets spéciaux, souvent inférieure à celle des superproductions que l’on a l’habitude de voir, mais celle-ci relève surtout de contraintes techniques et budgétaires, et non d’une éventuelle négligence. La Légende du dragons des mers continue donc de développer un univers toujours plus foisonnant, mélangeant les genres et faisant preuve de toujours autant de générosité, d’envie et d’ambition.


Note et avis

3.5/5

La Légende du dragon des mers est un second opus convaincant, avec une réelle recherche en termes d’esthétique, opérant un réel virage vers le fantastique, permettant à Tsui Hark d’expérimenter sans limites.


Bande-annonce du film


Detective Dee : La Légende des Rois Célestes (Tsui Hark, 2018)


Fiche du film

Affiche de Detective Dee : La Légende des Rois Célestes (2018)

Affiche de Detective Dee : La Légende des Rois Célestes (2018)

  • Genre : Action, Arts martiaux, Aventure, Fantastique, Policier
  • Réalisateur : Tsui Hark
  • Année de sortie : 2018
  • Casting : Mark Chao, Carina Lau, Kenny Lin
  • Synopsis : Une vague de crimes perpétrée par des guerriers masqués terrifie l’Empire de la dynastie des Tang. Alors que l’impératrice Wu est placée sous protection, le Detective Dee part sur les traces de ces mystérieux criminels. Sur le point de découvrir une conspiration sans précédent, Dee et ses compagnons vont se retrouver au cœur d’un conflit mortel où magie et complots s’allient pour faire tomber l’Empire… (SensCritique)

Critique et Analyse

Detective Dee : La Légende des Rois Célestes (2018)

Detective Dee : La Légende des Rois Célestes (2018)

Malgré toutes les affiches présentes dans le métro l’année dernière, je n’avais pas été voir ce film, pensant devoir voir les deux précédents pour être capable de suivre l’histoire, ce qui n’était, finalement, pas vraiment nécessaire. Et ça a été une belle erreur de ma part. La Légende des Rois Célestes prend la suite directe de La Légende du dragon des mers, autant dans la chronologie puisque nous suivons toujours le jeune Di Renjie, qu’en termes de style. Un nouvelle fois, créatures fantastiques et magie seront de la partie, et même encore plus que lors du précédent opus. Mais là où la créature de La Légende du dragon des mers était bien réelle, Tsui Hark choisit ici de faire appel à l’illusion, donnant vie à de nouvelles créatures encore plus incroyables, dont on ne sait jamais vraiment si elles sont bien réelles, ou si elles sont le fruit de l’imagination des personnages.

« Spectacle magique et épique, Detective Dee : La Légende des Rois Célestes nous ensorcelle et nous captive, en combinant ce qu’il y a de meilleur dans les deux précédents épisodes. »

Spectacle magique et épique, Detective Dee : La Légende des Rois Célestes nous ensorcelle et nous captive, en combinant ce qu’il y a de meilleur dans les deux précédents épisodes. C’est, quelque part, un aboutissement ou, tout du moins, l’épisode de la maturité pour Tsui Hark, qui s’amuse toujours autant, en offrant un spectacle haletant débridé et épique. Le cinéaste mise sur l’imprévu et les rebondissements pour maintenir l’attention du spectateur, tout en l’émerveillant avec des combats grandioses et des créatures fantastiques. C’est, également, l’opus le plus abouti techniquement, avec des effets spéciaux plus réussis que dans le second épisode. En d’autres termes, La Légende des Rois Célestes est l’opus qui m’a le plus impressionné et plu, me confirmant que Detective Dee est une saga de grande qualité, dont je reverrai les films avec grand plaisir, et dont j’espère que Tsui Hark pourra offrir un nouvel épisode.


Note et avis

4/5

Epique, fantastique et débridé, La Légende des Rois Célestes est l’épisode de la maturité pour la saga Detective Dee, un grand spectacle d’une très grande qualité.


Bande-annonce du film