Le Miracle du Saint Inconnu (Alaa Eddine Aljem, 2019) ★★★ – Critique & Analyse

Le Festival de Cannes, c’est la montée des marches, les grandes stars et les grands réalisateurs. Mais c’est, aussi, la réunion de tous les cinémas du monde, la découverte de nombreux films du monde entier, dont beaucoup de semblables ne trouveront malheureusement pas le chemin de nos salles. C’est l’intérêt d’une sélection comme celle de la Semaine de la Critique que nous retrouvons ici avec le film marocain Le Miracle du Saint Inconnu.


Fiche du film

Affiche du Miracle du Saint Inconnu (2019)
Affiche du Miracle du Saint Inconnu (2019)
  • Genre : Comédie
  • Réalisateur : Alaa Eddine Aljem
  • Année de sortie : 2019
  • Distribution : Younes Bouab, Salah Bensalah, Bouchaib Essamak
  • Synopsis : Au Maroc, un petit malfrat récemment sorti de prison tente de remettre la main sur un magot qu’il avait enterré dans le désert huit ans plus tôt. Problème : lorsqu’il retrouve l’endroit, l’aride colline est devenue un lieu de culte fréquenté par des centaines de pèlerins… (SensCritique)

Critique et Analyse

Le Miracle du Saint Inconnu (2019)
Le Miracle du Saint Inconnu (2019)

Le jeune cinéaste marocain Alaa Eddine Aljem nous propose ici de partir quelque part dans le désert, où nous retrouvons un voleur qui vient cacher son butin en l’enterrant au milieu de nulle part, au sommet d’une petite colline. Le temps de camoufler son travail sous la forme d’une tombe, et il se fait rattraper par la police qui l’envoie en prison pour plusieurs années. Une fois libéré, il décide tout naturellement de récupérer son butin. Sauf qu’un village a eu le temps de s’installer autour de la colline, et de consacrer cette mystérieuse tombe en érigeant dessus un mausolée en l’honneur du « saint inconnu ». Tout l’enjeu du film sera donc, entre autres, de suivre le voleur dans sa volonté de remettre la main sur son trésor devenu sacré.

« Dans ce film, les personnages sont confrontés à leurs croyances, à la superstition et à l’espoir, qui les guident parfois, ou qui les égarent d’autres fois. »

Cet élément central et la découverte des différents habitants du village vont permettre au film de développer des principales thématiques et éléments de discours, tournant notamment autour de la croyance et de l’honnêteté. Le ton du Miracle du Saint Inconnu est principalement humoristique, tournant en dérision les situations et se moquant avec une certaine bienveillance de ses personnages, avec un humour plus taquin que vilain. Dans ce film, les personnages sont confrontés à leurs croyances, à la superstition et à l’espoir, qui les guident parfois, ou qui les égarent d’autres fois. Le voleur espère récupérer son butin, les villageois espèrent la bénédiction du Saint Inconnu, le père et le fils restés dans l’ancien village espèrent une pluie salvatrice pour que la terre soit de nouveau fertile, etc.

Le Miracle du Saint Inconnu (2019)
Le Miracle du Saint Inconnu (2019)

Bien que se présentant comme une fiction, le film d’Alaa Eddine Aljem se veut authentique, proche des populations qu’il décrit, pour raconter leur histoire et leur quotidien. Pour cela, il se permet d’être cyclique dans son déroulé, notamment avec les scènes chez le barbier ou chez le médecin, tout en développant une sorte de mythologie sur laquelle les personnages s’appuient. Une structure à l’origine d’un rythme souvent assez lent, apportant un côté assez statique au film, qui a tendance à l’étirer sans que cela soit toujours vraiment nécessaire. Car, à côté, le film manie très bien l’humour et le dramatique, comme il faut, afin de susciter les bonnes réactions chez les spectateurs, preuve d’une maîtrise certaine dans l’écriture et la réalisation.

Le Miracle du Saint Inconnu fait donc partie de ces découvertes intéressantes, qui permettent notamment d’en voir et d’en savoir plus sur un cinéma peu connu et peu distribué en France. Nul doute que ses qualités font de lui une bonne et intéressante comédie qui développe des thématiques intéressantes. Cependant, des soucis de rythme ont tendance à délayer ces qualités pour une expérience qui ne laisse pas forcément un souvenir impérissable. Un souvenir tout de même agréable et encourageant !


Note et avis

3/5

Une comédie intéressante sur les croyances, la foi et les superstitions, qui peut malheureusement manquer de rythme, mais qui a des atouts.

Extrait du film

Quentin Coray

Quentin, 26 ans, mordu de cinéma depuis le visionnage de Metropolis, qui fut à l'origine d'un véritable déclic. Toujours en quête de nouvelles découvertes pour élargir mes connaissances et ma vision du cinéma. "L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains." - Andreï Tarkovski

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :