Kick-Ass, Matthew Vaughn, 2010 : On brise les codes

Affiche de Kick-Ass (2010)
Affiche de Kick-Ass (2010)

Kick-Ass est, pour le néophyte qui en a entendu parler, une parodie de film de super-héros. On est alors en droit de s’attendre à une nouvelle comédie lourdingue avec des gags stéréotypés et prévisibles.

Mais Kick-Ass nous offre un tout autre spectacle. Le ton est détaché, mais le rythme est souvent coupé par des séquences plus sérieuses et violentes, qui permettent justement de prendre ce film au sérieux, et de ramener le spectateur à la problématique de base qui est celle de la création et de la transposition des super-héros au monde réel.

Aaron Taylor-Johnson et Chloe Grace Moretz dans Kick-Ass (2010)
Aaron Taylor-Johnson et Chloe Grace Moretz dans Kick-Ass (2010)

L’histoire de ce personnage lambda qui, comme plein de gosses et d’ados, rêve de devenir un super-héros afin de sauver l’humanité nous épargne les niaiseries et reste à la fois touchante et prenante. Non sans l’aide de personnages hauts en couleur, Kick-Ass vaut vraiment le coup et mérite son nom.

Note : 7/10.

Bande-annonce Kick-Ass

Quentin Coray

Quentin, 26 ans, mordu de cinéma depuis le visionnage de Metropolis, qui fut à l'origine d'un véritable déclic. Toujours en quête de nouvelles découvertes pour élargir mes connaissances et ma vision du cinéma. "L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains." - Andreï Tarkovski

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :