Dark Shadows, Tim Burton, 2012 : Singulière appétence pour le grotesque

Affiche de Dark Shadows (2012)
Affiche de Dark Shadows (2012)

Peu semblent avoir vraiment apprécié ce film. Vu qu’il passait à la télé ça faisait un bon prétexte pour le regarder. Dark Shadows ayant été réalisé par Burton, c’est un film, par définition, décalé, et, évidemment, on n’est pas déçu sur ce point. Burton a choisi Johnny Depp, un de ses acteurs fétiches, pour endosser le rôle principal, et il faut dire que ça lui va vraiment à merveille.

Johnny Depp dans Dark Shadows (2012)
Johnny Depp dans Dark Shadows (2012)

Ce vampire âgé de deux siècles, qui se retrouve immergé en l’an 1972 après avoir été enterré pendant près de deux cents ans, nous fait tout de suite apprécier ce décalage caricatural entre deux époques. Langage développé et désuet face à une époque où le mouvement hippie bat son plein, Barnabas Collins doit dorer à nouveau le blason de sa famille, maudite depuis qu’il a repoussé les avances d’une sorcière, aka l’inévitable et irrésistible Eva Green.

Le film est sympathique, peut-être pas génial, mais j’ai de suite accroché à l’ambiance et au style. C’est décalé sans être lourd, et Depp fait parfaitement le job. C’est un film basé sur le grotesque et l’invraisemblable pour adopter un ton humoristique et pour moi c’est efficace, et ça marche très bien !

Note : 7,5/10.

Bande-annonce de Dark Shadows

Quentin Coray

Quentin, 26 ans, mordu de cinéma depuis le visionnage de Metropolis, qui fut à l'origine d'un véritable déclic. Toujours en quête de nouvelles découvertes pour élargir mes connaissances et ma vision du cinéma. "L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains." - Andreï Tarkovski

2 pensées sur “Dark Shadows, Tim Burton, 2012 : Singulière appétence pour le grotesque

  • 13 décembre 2014 à 11 h 00 min
    Permalink

    De tous les films de Burton que j’ai vue, c’est peut-être le moins bon, mais malgré tout c’est du Burton et ça reste un bon film quand même, Depp/Burton, les 2 font la paires. A regarder en VO par contre (pour ma part^^). Comme tu le dis un film sympathique, mais pour moi pas inoubliable.

    Répondre
    • 13 décembre 2014 à 11 h 03 min
      Permalink

      Oui, comme j’ai dit ma culture du cinéma de Burton est trop maigre pour avoir des éléments de comparaison solides. C’est aussi peut-être pour cela que j’ai autant aimé ce film. ^^

      Merci !

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :