1 jour, 3 films à découvrir #31

Le déconfinement approche, mais les cinémas vont hélas rester fermés. Alors continuons à chercher le cinéma où nous pouvons le trouver et en profiter ! Tous les jours, trois conseils de films à découvrir avec, idéalement, la possibilité de les visionner en VOD ou en ligne grâce aux différentes offres disponibles. 

Affiche de La Chute de la maison Usher (1928)
Affiche de La Chute de la maison Usher (1928)

La Chute de la maison Usher (Jean Epstein, 1928)

Synopsis : Lord Roderick Usher, inquiet pour sa compagne, souffrante, accueille dans sa demeure à l’atmosphère étrange et oppressante un ami d’enfance, après l’avoir appelé à l’aide.

La Chute de la Maison Usher regorge d’idées visuelles, installant une atmosphère fantastique teintée de mélancolie et de détresse. Ce montage, ces ralentis et autres nombreux effets, rendent le film très poétique et évocateur. Epstein nous transporte grâce à cette oeuvre forte et envoûtante, avec laquelle le cinéaste expérimente avec réussite.

📺 Disponible sur HENRI, la plateforme en ligne de la Cinémathèque Française


Affiche d'Aimless Bullet (1961)
Affiche d’Aimless Bullet (1961)

Aimless Bullet (Yu Hyun-mok, 1961)

Synopsis : Dans une Corée d’après-guerre où blessures et misère règnent, deux frères cherchent leur place dans ce pays en reconstruction. Chul-ho est comptable mais a du mal à nourrir sa famille, tandis que Yong-ho, un vétéran blessé au combat, cherche désespérément du travail.

Énormément de douleur, de détresse et de désespoir émanent d’Aimless Bullet, tableau aux accents néoréalistes d’une Corée d’après guerre exsangue, où les familles sont brisées et où les survivants errent comme des fantômes. Le cinéma coréen d’époque est, hélas, encore plus méconnu chez nous que le cinéma coréen contemporain et, pourtant, nous nous trouvons ici face à l’un de ses plus grands représentants. Superbement filmé, avec des personnages profonds et pour lesquels on éprouve une grande empathie, très intelligent dans son écriture pour représenter avec pertinence la souffrance d’un pays à genoux, Aimless Bullet est sans conteste un grand film, un geste fort qui a gardé toute sa puissance et continue encore de nous émouvoir aujourd’hui.

📺 Disponible sur YouTube (sous-titres anglais)


Affiche de L'Insulte (2018)
Affiche de L’Insulte (2018)

L’Insulte (Ziad Doueiri, 2018)

Synopsis : A Beyrouth, de nos jours, une insulte qui dégénère conduit Toni (chrétien libanais) et Yasser (réfugié palestinien) devant les tribunaux. De blessures secrètes en révélations, l’affrontement des avocats porte le Liban au bord de l’explosion sociale mais oblige ces deux hommes à se regarder en face.

Avec L’Insulte, Ziad Doueiri réalise un film plein de sagesse et de vérité, blâmant le repli identitaire tout en faisant comprendre que nous avons tous nos racines et que cela n’empêche pas des peuples aux cultures multiples de coexister sous une même bannière. C’est un film à la fois réfléchi et nerveux, basé sur une réalisation dynamique, où la caméra est presque toujours en mouvement, voguant avec une belle fluidité dans la mise en scène et dans les plans. On peut lui reprocher, histoire d’être un brin pointilleux, une fin trop évocatrice et insistante sur son message, empêchant le spectateur de bien réfléchir par lui-même et de bien ressentir et s’approprier le message du film. Toutefois, cela n’entache pas assez L’Insulte, un de ces films qui sait ce qu’il raconte, qui parvient à établir une vraie communication avec le spectateur, et qui fait du bien à voir.

📺 Disponible sur MyTF1 VOD, Canal VOD, UniversCiné et Orange VOD

Retrouvez la précédente sélection ici !

Quentin Coray

Quentin, 27 ans, mordu de cinéma depuis le visionnage de Metropolis, qui fut à l'origine d'un véritable déclic. Toujours en quête de nouvelles découvertes pour élargir mes connaissances et ma vision du cinéma. "L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains." - Andreï Tarkovski

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :