Uncut Gems (Joshua & Benny Safdie, 2020) ★★★★ : Les diamants sont éternels, pas les Hommes

Les frères Safdie sont devenus, au fil des années, des figures incontournables du cinéma indépendant américain. Depuis leur dernier et très bon film Good Time, leur retour était attendu. Un retour encore plus attendu quand Uncut Gems, leur nouveau film, s’est peu à peu dévoilé aux yeux du public. Un nouveau métrage plein de promesses, qui débarque bientôt sur Netflix, et que j’ai eu la chance de découvrir en avance en salles, pour pouvoir vous parler de ce film qui se montre à la hauteur des attentes qu’il suscite.


Fiche du film

Affiche d'Uncut Gems (2020)
Affiche d’Uncut Gems (2020)
  • Genre : Comédie dramatique
  • Réalisateur : Benny & Joshua Safdie
  • Distribution : Adam Sandler, Julia Fox, Idina Menzel
  • Année de sortie : 2020
  • Synopsis : Un propriétaire de bijouterie, au sein de Diamond District à New York, et revendeur à ses heures perdues, voit sa vie bouleversée lorsque sa marchandise est volée. (SensCritique)

Critique et Analyse

Adam Sandler dans Uncut Gems (2020)
Adam Sandler dans Uncut Gems (2020)

Ce nouveau film présentait plusieurs attractions : Adam Sandler dans un rôle à contre-emploi, Darius Khondji à la photo et, bien sûr, les frères Safdie à la réalisation. Alors qu’ils nous avaient embarqués dans une course nocturne effrénée et désespérée avec deux frères dans Good Time, les voici qui nous font rencontrer le tenancier d’une bijouterie, également revendeur de pierres. Il est celui qui offre la richesse apparente, et qui veut développer la sienne. Les premières minutes nous font découvrir une mine de pierre précieuses en Ethiopie, où de nombreux ouvriers risquent leur vie pour mettre à jour ces richesses naturelles. Une roche contenant des opales est alors découverte, puis, après avoir plongé dans l’essence même de ces pierres, nous sommes progressivement conduits dans une sorte de conduit organique, qui s’avère être… le côlon d’Howard Ratner, en pleine coloscopie. Enfin, les minutes suivantes, déroulant le générique, nous font suivre Howard, avec une musique très présente sur laquelle se superposent des dialogues, les deux se mélangeant dans une étrange cacophonie.

« Cupidité, fragilité et frénésie : voilà les matériaux qui vont constituer Uncut Gems, folle plongée dans les méandres de l’avidité humaine, où les Hommes sont faibles et malléables, dépassés par les enjeux et par le temps. »

En quelques minutes, le postulat d’Uncut Gems est posé, exposant les principaux piliers du film. La mine montre la quête effrénée de richesse, au risque de mettre sa propre vie en danger. La transition vers la coloscopie permet de désacraliser directement le personnage principal, le mettant dans une situation compromettante, et montrant par la même occasion la fragilité du corps humain. Enfin, l’exposition de l’univers dans lequel évolue Howard Ratner, bruyant, bavard et criard, avec cette cacophonie presque assourdissante, prépare le spectateur à ce qu’il va vivre pendant deux heures. Cupidité, fragilité et frénésie : voilà les matériaux qui vont constituer Uncut Gems, folle plongée dans les méandres de l’avidité humaine, où les Hommes sont faibles et malléables, dépassés par les enjeux et par le temps.

Adam Sandler dans Uncut Gems (2020)
Adam Sandler dans Uncut Gems (2020)

En termes de thématiques, nous sommes dans la droite lignée de Good Time, l’argent étant un acteur essentiel du récit, conduisant les Hommes sur des sentiers dangereux. Là où il représentait pour Connie le moyen permettant de retrouver la liberté avec son frère dans le film précédent, il est omniprésent chez Howard dans Uncut Gems, qui aborde la problématique de l’argent de manière beaucoup plus frontale et sans filtre. C’est aussi l’image d’une liberté fantasmée, passant par l’accumulation de richesses, le plus étant le mieux, chaque gain devant être systématiquement enrichi, chaque mise remportée devant de nouveau être jouée pour remporter une mise plus grande. Avec une telle philosophie, Howard se condamne à une éternelle insatisfaction, aussi naturelle que périlleuse, dans un monde où l’argent est convoité pour le pouvoir mais aussi pour la sécurité et, idéalement, pour les deux.

« Howard est un personnage riche dans sa composition et il est surtout faillible, ce qui fait de lui un personnage profondément humain. »

Le personnage d’Howard est la parfaite illustration des effets que l’argent peut avoir sur les Hommes, notamment en termes de corruption des esprits et d’obsession. Le choix d’Adam Sandler a alors un intérêt tout particulier, non pas simplement pour le voir dans un rôle à contre-emploi, mais aussi parce qu’il convient tout à fait à ce que doit transmettre le personnage. Habitué aux rôles comiques, parfois peut-être pas extraordinaires, il parvient ici à développer un personnage complexe, aussi attachant qu’énervant, aussi extravagant que torturé, aussi débrouillard que maladroit. Howard est un personnage riche dans sa composition et il est surtout faillible, ce qui fait de lui un personnage profondément humain. Nul gangster charismatique et implacable, juste un type banal qui aime l’argent et qui le désire, qui veut devenir riche, mais qui doit faire face à une réalité bien difficile à admettre : le succès et la richesse lui sont inaccessibles, et leur quête par tous les moyens ne peut que mener à sa perte.

Adam Sandler dans Uncut Gems (2020)
Adam Sandler dans Uncut Gems (2020)

Bien entendu, on ne peut parler d’Uncut Gems sans souligner sa densité et le travail réalisé sur l’ambiance. C’est un film qui raconte beaucoup de choses, multipliant les interactions entre les personnages, et se servant notamment des multiples facettes du personnage d’Howard pour créer des situations diverses, entre retournements de situation, déconvenues et désamorçages. Avec une cadence folle et une ambiance aux couleurs souvent assez criardes, le film cherche surtout à mettre le spectateur dans un état d’esprit particulier, entre sentiment d’urgence et fatigue, incompréhension et crispation. Au-delà de simplement raconter une histoire, Uncut Gems veut impliquer pleinement le spectateur pour qu’il ressente les effets de cette cupidité dévorante. Et si la photographie de Darius Khondji peut parfois faire baigner le film dans une ambiance presque onirique, il ne manque jamais de rester dans la réalité, notamment avec des astuces de scénario aussi simples qu’évidentes, comme l’intervention de personnalités réelles comme joueur de basket Kevin Garnett et le chanteur The Weeknd, ou la liaison directe avec des matchs de NBA, autre source de fantasmes et d’exaltation pour les Hommes modernes.

Uncut Gems suit bien l’objectif des frères Safdie : dépeindre la nature humaine en ajoutant au simple constat et à la réflexion la proposition d’une expérience concrète grâce au cinéma, en n’oubliant jamais d’être ancré dans la réalité, de garder les pieds sur terre pour bien rappeler que tout cela peut arriver à tout le monde, et que ces images sont la transposition de véritables expériences déjà vécues. C’est la prolongation de Good Time, à la différence que ce dernier, déjà bien éreintant et prenant, était plus calme en termes de rythme, là où Uncut Gems est dans une pure frénésie, et d’une impressionnante densité. Adam Sandler y livre une prestation impeccable, dans un film qui se saisit de thématiques remontant aux origines de l’humanité, mais qui sont on ne peut plus d’actualité.

Le film sera disponible sur Netflix le 31 janvier 2020.


Note et avis

4/5

Frénétique, nerveux, épuisant, Uncut Gems est un film qui fait de l’argent un poison rendant fou, avec, en son cœur, un Adam Sandler resplendissant.

Bande-annonce

Quentin Coray

Quentin, 27 ans, mordu de cinéma depuis le visionnage de Metropolis, qui fut à l'origine d'un véritable déclic. Toujours en quête de nouvelles découvertes pour élargir mes connaissances et ma vision du cinéma. "L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains." - Andreï Tarkovski

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :