La Famille Bélier, Eric Lartigau, 2014 : Une voix dans le silence

Affiche de La Famille Bélier (2014)
Affiche de La Famille Bélier (2014)

S’il y a bien un film qui s’est fait remarquer cette semaine, c’est bien La Famille Bélier. Il était tout bonnement impossible de passer à côté, entre les interventions des acteurs à la télévision, les bandes-annonce au cinéma… Quel meilleur moyen de comprendre le succès d’un film que de se rendre au cinéma pour aller le voir ?

La Famille Bélier (2014)
La Famille Bélier (2014)

Je me suis donc naturellement attelé au visionnage de ce film, d’apparence sympathique et attendrissant. L’histoire de La Famille Bélier s’articule autour du personnage de Paula, 16 ans, née de deux parents sourds, et sœur d’un frère cadet, également sourd. La famille vit dans une ferme dans un petit village de Mayenne. Paula aide ses parents dans leurs tâches quotidiennes, et notamment au marché où elle établit la communication avec les clients qui, généralement, ne savent pas qu’ils sont sourds. Paula a avant tout un don pour le chant, et elle doit composer perpétuellement avec la difficulté d’être la seule à pouvoir entendre dans sa famille.

La Famille Bélier (2014)
La Famille Bélier (2014)

Ce film touchant nous fait vivre le quotidien d’une famille atypique, tous les jours confrontée à la barrière imposée par la surdité. On vit les moments de rire, provoqués entre autres par les pitreries du père incarné par François Damiens, et les moments d’inquiétude dus à la difficulté de vivre correctement en société sans pouvoir entendre. En parallèle on suit une nouvelle histoire sur l’adolescence, incarnée par Paula, prise entre les habitudes de la vie de famille, et l’indépendance liée à l’âge adulte qui approche.

Louane Emera et François Damiens dans La Famille Bélier (2014)
Louane Emera et François Damiens dans La Famille Bélier (2014)

Comme je m’y attendais et l’espérais, les personnages sont attachants et authentiques. Les deux parents sont drôles, hauts en couleurs, en dépit de leur incapacité à entendre et à parler de manière intelligible, un trait de caractère qui s’est transmis entre autres à leur fils Quentin, incarné par Lucas Gelberg, un acteur également sourd dans la vraie vie. La fille incarnée par Louane Emera (révélée par The Voice) déborde de fraîcheur et nous fait profiter de sa belle voix pour développer toute la symbolique de ce film qui s’articule sur la capacité à vivre avec un handicap, et l’indépendance. De plus, il est intéressant de voir des acteurs entendants et qui nous sont familiers parler le langage des signes. Mention spéciale également à Eric Elmosnino, qui incarne le professeur de chant au franc-parler non-dissimulé et qui voue un véritable culte à Michel Sardou.

Louane Emera et Eric Elmosnino dans La Famille Bélier (2014)
Louane Emera et Eric Elmosnino dans La Famille Bélier (2014)

Le film est à la hauteur de ce que l’on peut en attendre, il est drôle, émouvant et rafraîchissant. Une jolie histoire avec de beaux personnages, une jolie leçon de vie et un nouvel hymne à la joie !

Bande-annonce de La Famille Bélier :

Quentin Coray

Quentin, 26 ans, mordu de cinéma depuis le visionnage de Metropolis, qui fut à l'origine d'un véritable déclic. Toujours en quête de nouvelles découvertes pour élargir mes connaissances et ma vision du cinéma. "L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains." - Andreï Tarkovski

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :