Cinexpress #75 – La Momie (2017)

Alors que nous avons déjà les Marvel et DC « Cinematic Universe », voici qu’Universal tente aussi l’aventure avec son « Dark Universe » visant à remettre au premier plan des personnages mythiques de la culture populaire tels que le Dr Jekyll, Frankenstein et L’Homme Invisible, avec un bien beau casting de surcroît. La Momie a la lourde tâche de débuter ce cycle, et pas facile de ne pas céder à la pression, surtout quand on fait le choix de rester dans les gammes d’un blockbuster classique et sans grande surprise.

clapperboard

Affiche de La Momie (2017)
Affiche de La Momie (2017)
  • Genre : Action, Aventure, Fantastique
  • Réalisateur : Alex Kurtzman
  • Année de sortie : 2017
  • Casting : Tom Cruise, Annabelle Wallis, Sofia Boutella
  • Synopsis : Bien qu’elle ait été enterrée dans un tombeau au fin fond d’un insondable désert, une princesse de l’ancienne Égypte revient à la vie, et déverse sur notre monde des siècles de rancœurs accumulées. (senscritique.com)

clapperboard

Sofia Boutella dans La Momie (2017)
Sofia Boutella dans La Momie (2017)

Il suffisait de lire les critiques qui s’écrivaient à droite et à gauche pour, déjà, sentir qu’il ne fallait pas accorder au film une trop grande attente, ni espérer de grande prise de risque. Les diverses bandes-annonce à son sujet étaient d’ailleurs annonciatrices de ce que la momie s’avère être : un blockbuster actuel sans véritable saveur. Si cette atmosphère défavorable semble hélas desservir le film, cela confirme le fait qu’il ne fallait pas mettre la barre trop haut, et c’est déjà une erreur en soi, puisque La Momie doit quand même lancer le Dark Universe d’Universal et, donc, annoncer la couleur pour les autres films qui doivent suivre. Mais restons neutres, sans se laisser influencer par le reste.

Le film se présente comme un film d’aventure mettant en scène une intrigue et des personnages classiques. Le militaire dissident qui s’intéresse avant tout à la recherche et à la revente d’objets anciens, la belle égyptologue inaccessible… Sur ce point, le tableau reste très convenu et rappellerait presque au souvenir des films avec Brendan Fraser. Hélas, bien que ces personnages soient habituels, leur développement est trop insuffisant pour les rendre réellement intéressants et créer un attachement. Ceci est du au fait que le film se cherche trop et veut également développer trop d’éléments secondaires. Par exemple, le Dr Jekyll y apparaît déjà, et son rôle est relativement important en termes de temps à l’écran, et est même trop développé, au détriment des éléments appartenant uniquement à La Momie, mais aussi d’un futur film qui lui sera consacré.

Tom Cruise dans La Momie (2017)
Tom Cruise dans La Momie (2017)

Quant aux acteurs, on ne peut pas spécialement les blâmer compte tenu de la nature du film et de sa teneur, même si pour Tom Cruise, ce rôle ressemble plus à une sorte de distraction et de défouloir qu’à autre chose. Son souci premier est de vouloir combiner un schéma classique et peu risqué, tout en voulant justement en faire beaucoup pour installer le Dark Universe. Mais en faisant cela, La Momie s’égare dans un hors sujet qui dessert le film, lequel, plutôt que d’être une aventure sombre, inquiétante et oppressante, ou être un film d’aventure fantasque et spectaculaire comme les films de Sommers, ne sait jamais vraiment sur quel pied danser, ne s’affirme jamais réellement, et manque de saveur.

Alors oui, le film reste un divertissement efficace, avec quelques passages spectaculaires et propose tout ce qu’un blockbuster peut offrir à ce niveau. Mais, il reste assez timide dans sa démarche, et quelque peu submergé par sa mission d’introduire un nouveau cycle cinématographique. Sans être complètement raté, La Momie est tout de même malheureusement loin d’être réussi, et si on peut être curieux d’en découvrir davantage, il a tendance à inciter à découvrir ou à se replonger dans les classiques des années 1930.

Note : 4,5/10.

Bande-annonce de La Momie

Laisser un commentaire