Les sorties cinéma de la semaine – mercredi 15 janvier 2020

Aujourd’hui sort l’un des plus sérieux candidats aux Oscars : 1917, réalisé par Sam Mendes. Une expérience immersive qui offre un regard différent sur la guerre, sans être trop mécanique. A côté, Swallow, premier long-métrage de Carlo Mirabella-Davis, peut aussi faire figure de bonne surprise. Tour d’horizon des sorties de la semaine :

★★★ Immanquable ★★ Intéressant ★ Assez Intéressant ☆ Sans moi o Ne se prononce pas – Pour rappel : les indices d’ « attentes » n’engagent que moi et certainement pas la qualité d’un film. Ils dépendent grandement de mes propres connaissances cinématographiques et de ma capacité à suivre le rythme des sorties, qui est souvent réduite. Un « ne se prononce pas » ne signifiera donc jamais qu’un film ne vaut pas la peine d’être découvert ! :)


1917

Affiche de 1917 (2020)
Affiche de 1917 (2020)

Réalisateur(s) : Sam Mendes

Distribution : George MacKay, Dean-Charles Chapman, Benedict Cumberbatch

Synopsis : Pris dans la tourmente de la Première Guerre Mondiale, Schofield et Blake, deux jeunes soldats britanniques, se voient assigner une mission à proprement parler impossible. Porteurs d’un message qui pourrait empêcher une attaque dévastatrice et la mort de centaines de soldats, dont le frère de Blake, ils se lancent dans une véritable course contre la montre, derrière les lignes ennemies. (SensCritique)

Attente/Commentaire : ★★★ – Consacré par les Golden Globes, nommé dans de nombreuses catégories aux Oscars, où il figure parmi l’un des plus sérieux prétendants… 1917 est une expérience immersive et impressionnante. Le spectateur est envoyé sur le front d’une horrible guerre grâce à un remarquable travail sur la technique, qui n’oublie jamais le plus important : l’humain. – Lire ma critique

Bande-annonce :


Swallow

Affiche de Swallow (2020)
Affiche de Swallow (2020)

Réalisateur(s) : Carlo Mirabella-Davis

Distribution : Haley Bennett, Austin Stowell, Denis O’Hare

Synopsis : Hunter semble mener une vie parfaite aux côtés de Richie, son mari qui vient de reprendre la direction de l’entreprise familiale. Mais dès lors qu’elle tombe enceinte, elle développe un trouble compulsif du comportement alimentaire, le Pica, caractérisé par l’ingestion d’objets divers. (AlloCiné)

Attente/Commentaire : ★ – Le postulat est intrigant, la réalisation semble de qualité… Peut-être une bonne surprise à dénicher par ici !

Bande-annonce :


The Grudge

Affiche de The Grudge (2020)
Affiche de The Grudge (2020)

Réalisateur(s) : Nicolas Pesce

Distribution : Andrea Riseborough, Demián Bichir, John Cho

Synopsis : Reboot de la saga horrifique The Grudge. (SensCritique)

Attente/Commentaire : ☆ – J’admets que bien peu de films d’horreur m’attirent réellement, et que cette nouvelle tentative de reboot n’est pas des plus rassurantes.

Bande-annonce :


Selfie

Affiche de Selfie (2020)
Affiche de Selfie (2020)

Réalisateur(s) : Thomas Bidegain, Marc Fitoussi, Tristan Aurouet …

Distribution : Manu Payet, Blanche Gardin, Elsa Zylberstein

Synopsis : Dans un monde où la technologie numérique a envahi nos vies, certains d’entre nous finissent par craquer.Addict ou technophobe, en famille ou à l’école, au travail ou dans les relations amoureuses, Selfie raconte les destins comiques et sauvages d’Homo Numericus au bord de la crise de nerfs… (AlloCiné)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


Une Belle équipe

Affiche d'Une Belle équipe (2020)
Affiche d’Une Belle équipe (2020)

Réalisateur(s) : Mohamed Hamidi

Distribution : Kad Merad, Alban Ivanov, Céline Sallette

Synopsis : Après une bagarre, toute l’équipe de foot de Clourrières est suspendue jusqu’à la fin de la saison. Afin de sauver ce petit club du Nord qui risque de disparaître, le coach décide de former une équipe composée exclusivement de femmes pour finir le championnat. Cette situation va complètement bouleverser le quotidien des familles et changer les codes bien établis de la petite communauté…  (SensCritique)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


Je ne rêve que de vous

Affiche de Je ne rêve que de vous (2020)
Affiche de Je ne rêve que de vous (2020)

Réalisateur(s) : Laurent Heynemann

Distribution : Elsa Zylberstein, Hippolyte Girardot, Emilie Dequenne

Synopsis : 1940. Jeanne Reichenbach renonce à sa vie confortable pour lier son destin à celui de Léon Blum. Elle l’aime depuis l’adolescence et sacrifie sa liberté pour l’épouser à Buchenwald où il est enfermé. Ils survivront. (AlloCiné)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


Violet Evergarden : Eternité et la poupée de souvenirs automatiques

Affiche de Violet Evergarden : Eternité et la poupée de souvenirs automatiques (2020)
Affiche de Violet Evergarden : Eternité et la poupée de souvenirs automatiques (2020)

Réalisateur(s) : Haruka Fujita et Taichi Ishidate

Distribution : Minori Chihara, Aya Endo, Yui Ishikawa

Synopsis : Après la guerre, Violet, une ancienne femme-soldat, intègre un pensionnat de jeunes filles et change à jamais le cours de l’existence de l’une d’entre-elles… (SensCritique)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


Douze Mille

Affiche de Douze Mille (2020)
Affiche de Douze Mille (2020)

Réalisateur(s) : Nadège Trebal

Distribution : Arieh Worthalter, Nadège Trebal, Liv Henneguier

Synopsis : Frank se fait chasser d’une casse automobile où il travaille clandestinement. Bien que très attaché à sa vie avec Maroussia, Frank doit partir trouver du travail ailleurs, loin de chez lui. Douze mille euros : c’est la somme dont ils conviennent tous les deux, la somme qu’il devra gagner avant de revenir.(AlloCiné)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


Système K

Affiche de Système K (2020)
Affiche de Système K (2020)

Réalisateur(s) : Renaud Barret

Distribution : Freddy Tsimba, Béni Baras, Kongo Astronaut

Synopsis : « Système K » comme Kinshasa. Au milieu de l’indescriptible chaos social et politique, une scène contemporaine bouillonnante crée à partir de rien, crie sa colère et rêve de reconnaissance. Malgré le harcèlement, des autorités et les difficultés personnelles des artistes, le mouvement envahit la rue et plus rien ne l’arrêtera ! » (SensCritique)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


3 Aventures de Brooke

Affiche de 3 Aventures de Brooke (2020)
Affiche de 3 Aventures de Brooke (2020)

Réalisateur(s) : Yuan Qing

Distribution : Xu Fangyi, Pascal Greggory, Ribbon

Synopsis : Xingxi (Brooke), une jeune Chinoise, voyage seule au nord de la Malaisie. Elle y vit trois aventures distinctes, et comme parallèles, dont le point de départ est identique : par une journée de grande chaleur, perdue au bord d’un chemin, elle est victime d’une crevaison de vélo… (AlloCiné)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


L’Apollon de Gaza

Affiche de L'Apollon de Gaza (2020)Affiche de L'Apollon de Gaza (2020)
Affiche de L’Apollon de Gaza (2020)

Réalisateur(s) : Nicolas Wadimoff

Distribution : Bruno Todeschini

Synopsis : En 2013, une statue d’Apollon, Dieu des Arts, de la Beauté et des Divinations, est trouvée au large de Gaza avant de disparaître dans d’étranges conditions. Bientôt, la rumeur s’emballe autour de ce trésor convoité par tous. A la fois film-enquête et réflexion sur l’Histoire, le film, nous immerge dans la réalité méconnue d’un territoire meurtri par les guerres et un blocus impitoyable, mais où la vie subsiste, digne et insoumise. (SensCritique)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


Marche avec les loups

Affiche de Marche avec les loups (2020)
Affiche de Marche avec les loups (2020)

Réalisateur(s) : Jean-Michel Bertrand

Synopsis : Après avoir disparu pendant près de 80 ans, les loups sont en train de retrouver leurs anciens territoires. Ce film raconte le grand mystère de la dispersion des loups : comment les jeunes loups quittent le territoire qui les a vus naître, et la façon dont ces aventuriers partent à la conquête de nouveaux territoires. (AlloCiné)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


Correspondance Mélodrame

Affiche de Correspondance Mélodrame (2020)
Affiche de Correspondance Mélodrame (2020)

Réalisateur(s) : Joseph Morder et Bruno Bouchard

Distribution : Hela Morder, Joseph Morder et Robi Morder

Synopsis : Ce programme propose un voyage à travers l’espace d’un appartement et d’une correspondance amoureuse à travers diverses techniques 8 mm, Super 8, 16 mm, 35 mm, HD, DVCam, collages, captation pellicules à travers deux films, Correspondance pelliculaire de Bruno Bouchard et Le Lieu du Mélodrame L’appartement de Joseph Morder. Ce qui les rapproche c’est une histoire d’amour intime et familiale et la passion de leur auteur pour le cinéma. (SensCritique)

Attente/Commentaire : o


Barthes*

Affiche de Barthes* (2020)
Affiche de Barthes* (2020)

Réalisateur(s) : Vincent Gérard, Cédric Laty, Bernard Marcadé …

Synopsis : Une descente du fleuve Adour en film, sous les auspices sonores de textes parcimonieusement choisis dans Mythologies de Roland Barthes. (AlloCiné)

Attente/Commentaire : o


Les Vaches n’auront plus de nom

Affiche de Les Vaches n'auront plus de nom (2020)
Affiche de Les Vaches n’auront plus de nom (2020)

Réalisateur(s) : Hubert Charuel

Synopsis : Hubert Charuel raconte cette fois les transformations du métier de paysan, d’un point de vue personnel. Alors que son père prend sa retraite, sa mère doit réadapter sa façon de travailler et les conditions d’exploitation de son troupeau de vaches. Elle devra les déménager vers une ferme industrielle, ultra-moderne. Et Hubert, lui, filme. Les Vaches n’auront plus de nom est presque un journal, filmé au jour le jour, de chaque étape de ce processus, documentant, avec un humour – critique et incisif – le fonctionnement de l’exploitation. Mais c’est aussi un documentaire intimiste. Et en filmant les scènes du quotidien de la ferme familiale, autour de la table de la cuisine lors des repas, ou face à la télé le soir alors que chacun s’endort dans le canapé, les questions plus personnelles sont soulevées : le lien de l’agriculteur à son troupeau, ou encore la relève que Hubert a choisi de ne pas assurer.  (SensCritique)

Attente/Commentaire : o


Quels films vous tentent cette semaine ?

Quentin Coray

Quentin, 26 ans, mordu de cinéma depuis le visionnage de Metropolis, qui fut à l'origine d'un véritable déclic. Toujours en quête de nouvelles découvertes pour élargir mes connaissances et ma vision du cinéma. "L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains." - Andreï Tarkovski

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :