Cinexpress #185 – Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi (2003)

Mesdames et Messieurs, mon film préféré. Vu à de maintes reprises, connu par cœur, il m’est difficile d’être objectif à son sujet tant il est, à mes yeux, parfait en tous points. Mais, jusqu’ici, jamais je ne l’avais vu en-dehors du petit écran. C’est donc, enfin, grâce à la petite rétrospective « Il était une fois : Le Seigneur des Anneaux » organisée par les cinémas Gaumont Pathé, que j’ai pu conclure en beauté trois semaines de redécouverte de la saga sur grand écran. Et, sans surprise, ce furent quatre heures de grand spectacle.


Fiche du film

Affiche du Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi (2003)
Affiche du Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi (2003)
  • Genre : Aventure, Fantastique
  • Réalisateur : Peter Jackson
  • Année de sortie : 2003
  • Casting : Viggo Mortensen, Elijah Wood, Ian McKellen, Sean Astin, Andy Serkis, Orlando Bloom, John Rhys-Davies, Dominic Monaghan, Billy Boyd, Bernard Hill, Karl Urban, John Noble, David Wenham, Miranda Otto
  • Synopsis : Guidés par Gollum, Frodon et Sam continuent leur périple vers la montagne du destin, tandis que Gandalf et ses compagnons se retrouvent à Isengard. (senscritique.com)

Critique et Analyse

Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi (2003)
Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi (2003)

C’est donc ici que la trilogie se conclut, après avoir laissé nos protagonistes victorieux de la terrible bataille du Gouffre de Helm. La montée des tensions et la menace grandissante nourris par les immenses enjeux présentés lors des deux films précédents s’apprêtent à mener à ce dénouement final. Le Retour du Roi reprend la structure des Deux Tours, avec un récit morcelé où les histoires s’enchaînent avec un montage alterné permettant de circuler entre chaque histoire tout en pouvant dessiner un ensemble plus général. Tout aussi guerrier que son prédécesseur, Le Retour du Roi est de loin le plus spectaculaire et le plus grandiloquent de la saga, mais cela ne l’empêche pas d’être aussi très intimiste et de traiter des thématiques très intérieures.

« Dans Le Retour du Roi, tous les personnages se retrouvent dans une situation révélant leurs faiblesses, dans le but de mieux faire émaner leurs forces, car ce sont dans les instants de détresse qu’ils peuvent puiser les ressources nécessaires à leur réussite. »

En effet, Les Deux Tours développait les aspects psychologiques du pouvoir de l’Anneau, avec une approche très freudienne de ce dernier, décrivant des luttes intérieures entre les pulsions et la raison, incarnées par le personnage de Gollum. Le Retour du Roi fait la part belle au désespoir, montrant la peur des personnages face au danger qui les attend, et à leurs maigres chances de réussite. Tous les personnages sont dos au mur, fragiles et vulnérables. Aragorn doute de sa capacité à tenir son rang et de la victoire finale, Faramir veut prouver sa valeur à un père qui n’a aucune estime pour lui, Frodon peine de plus en plus à porter son fardeau, etc. Dans Le Retour du Roi, tous les personnages se retrouvent dans une situation révélant leurs faiblesses, dans le but de mieux faire émaner leurs forces, car ce sont dans les instants de détresse qu’ils peuvent puiser les ressources nécessaires à leur réussite. Les deux personnages féminins principaux, Arwen et Eowyn, apportent également de la substance, les deux faisant preuve d’une grande force de caractère et d’abnégation, n’hésitant pas à faire de nombreux sacrifices, représentant des personnages féminins forts et dignes.

Elijah Wood et Sean Astin dans Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi (2003)
Elijah Wood et Sean Astin dans Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi (2003)

Le Retour du Roi vient donc compléter le tableau entamé par les deux premiers opus. La Communauté de l’anneau s’intéressait à la diversité, l’amitié et la camaraderie au-delà des différences. Les Deux Tours se construisait autour de la dualité et des questions de la lutte intérieure. Et Le Retour du Roi apporte définitivement de la profondeur au récit et aux personnages avec un message résolument optimiste. Les trois films constituent un ensemble très harmonieux, notamment de par le fait qu’ils ont été réalisés conjointement et pensés en un grand bloc, mais aussi par la maîtrise dont la réalisation a su faire preuve. Tout au long des quatre heures, le film parvient à nous faire aller de personnages en personnages, de construire un ensemble cohérent et prenant, qui ne s’essouffle jamais, où tout s’associe et se répond parfaitement.

La trilogie a eu la conclusion qu’elle méritait, avec un film grandiose, une conclusion épique, puissante et émouvante d’une épopée extraordinaire à la beauté sans égal. Il n’y a pas que de la forme dans Le Seigneur des Anneaux, pas que des batailles, des charges épiques et des explorations de vastes décors, il y a aussi un tableau captivant de l’humanité, laquelle est sondée autant de l’extérieur que de l’intérieur. Ce film demeure plus que jamais un chef d’œuvre absolu à mes yeux, constituant une réussite en tous points, et dont je ne me lasserai jamais.


Note et avis

 

5/5

[star rating= « 5 » max= « 5 »]

Film épique par excellence, Le Retour du Roi vient conclure en grande pompe une saga grandiose, puissante et émouvante. Il restera toujours, sans aucun doute, mon film préféré, avec son ambiance caractéristique, son histoire captivante et ses scènes de bataille immenses.


Bande-annonce du Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi

Quentin Coray

Quentin, 26 ans, mordu de cinéma depuis le visionnage de Metropolis, qui fut à l'origine d'un véritable déclic. Toujours en quête de nouvelles découvertes pour élargir mes connaissances et ma vision du cinéma. "L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains." - Andreï Tarkovski

Une pensée sur “Cinexpress #185 – Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi (2003)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :