Cinexpress #132 – Star Wars Episode VI : Le Retour du Jedi (1983)

Cette fois c’est la bonne. Il est temps de mettre un terme à cette guerre, de faire chuter le terrible Empire, et d’enfin ramener la paix dans la galaxie. Le Mal est sorti grandi de L’Empire contre-attaque, mais nous le savons, il ne pourra pas en être de même dans Le Retour du Jedi. Comme son titre le promet, Luke, le Jedi, va prendre sa revanche, et cette fois achever sa mission. A moins qu’il ne soit pas le Jedi dont on parle…


Fiche du film

Affiche de Star Wars Episode VI : Le Retour du Jedi (1983)
Affiche de Star Wars Episode VI : Le Retour du Jedi (1983)
  • Genre : Aventure, Fantastique, Science-Fiction
  • Réalisateur : Richard Marquand
  • Année de sortie : 1983
  • Casting : Mark Hamill, Harrison Ford, Carrie Fisher, Billy Dee Williams, Peter Mayhew, Kenny Baker, Frank Oz
  • Synopsis : Nos héros partent sauver Han Solo tandis que Luke devient le tout dernier Jedi. En parallèle, les rebelles tentent de vaincre l’Empire. (senscritique.com)

Critique et Analyse

Star Wars Episode VI : Le Retour du Jedi (1983)
Star Wars Episode VI : Le Retour du Jedi (1983)

Le film d’Irvin Kershner avait opéré un vrai virage dans la saga. Plus de place pour la débrouille, nous sommes dans la cour des grands, et l’ombre plane désormais sur tous les protagonistes de cette épopée intersidérale. Richard Marquand prend les rênes de ce troisième film qui, rapidement, se distingue de son prédécesseur. Entre les bas-fonds du palais de Jabba et les forêts verdoyantes d’Endor, les hésitations de Luke et de Vador, le film semble perpétuellement jouer sur les dualités et les oppositions pour nourrir son propos : il n’y a pas de bien ni de mal absolus.

Dark Vador incarnait jusqu’ici le méchant parfait, avec sa haute stature, sa tenue intégralement noire, sa voix caverneuse et robotique, il symbolisait la terreur et la destruction. Mais l’arrivée de l’Empereur, personnage jusqu’ici discret, à peine mentionné dans Un Nouvel Espoir, apparaissant sous la forme d’hologramme dans L’Empire contre-attaque, change la donne. Dans une réplique qui fait sourire, Vador dit « L’Empereur n’est pas aussi indulgent que moi », présage de la cruauté dont peut faire preuve le maître de Dark Vador. Luke était jusqu’ici au cœur des enjeux, il était la pièce maîtresse, mais dans Le Retour du Jedi, c’est bien Dark Vador qui occupe cette place.

Star Wars Episode VI : Le Retour du Jedi (1983)
Star Wars Episode VI : Le Retour du Jedi (1983)

En effet, les jeux de persuasion visaient principalement à faire basculer Luke du côté obscur dans les opus précédents, mais ce dernier les met également en pratique pour faire revenir son père vers la lumière. De chaque côté, l’ombre et la lumière semble se mener une bataille intérieure sans merci et troubler la vision de Luke et de Vador, quand l’Empereur demeure la seule exception, incarnation d’un mal absolu, irrémédiable et destructeur. Une nouvelle fois, si Luke semble pris au piège entre l’Empereur et Vador, ce dernier est également tenaillé par l’Empereur et Luke. La dernière partie du film propose une confrontation intense, une lutte épique entre le Bien et le Mal, où la leçon finale est que même un esprit contaminé par le Mal garde en lui quelque chose de bon, et n’est pas perdu pour toujours.

Le Retour du Jedi est un épisode curieux, car il est à la fois le plus enfantin, mais il est aussi sombre et psychologique. L’Empire contre-attaque était l’épisode de la maturité, quand l’épisode VI vise un public plus large, avec l’intention de conquérir un public jeune, notamment avec les Ewoks, mais il ne perd pas de vue l’objectif principal de la saga, qui est de proposer une grande balance entre le Bien et le Mal, et de créer une véritable mythologie autour de son histoire. Il vient boucler la boucle, en suivant un rythme soutenu et cadencé par des récits parallèles qui se croisent et divergent, jusqu’à un dénouement heureux espéré par tous. La lumière a vaincu, et si retour d’un Jedi il y a bien eu, c’est celui d’Anakin Skywalker.

Critique réalisée dans le cadre d’un article commun avec notamment Monsieur Popcorn et Le Cinéma avec un grand A : Lien vers l’article


Note et avis

 

4/5

[star rating= « 4 » max= « 5 »]

Conclusion à la trilogie originale, Le Retour du Jedi propose un film plus tous publics que son prédécesseur, mais qui confronte de manière judicieuse le Bien et le Mal dans des duels intérieurs et au sabre qui redistribuent les cartes et ajoutent un niveau de complexité aux personnages principaux. Une fin en grande pompe pour les aventures de Han, Luke et Leia… Pour le moment.


 Bande-annonce de Star Wars Episode VI : Le Retour du Jedi

Quentin Coray

Quentin, 26 ans, mordu de cinéma depuis le visionnage de Metropolis, qui fut à l'origine d'un véritable déclic. Toujours en quête de nouvelles découvertes pour élargir mes connaissances et ma vision du cinéma. "L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains." - Andreï Tarkovski

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :