Hyper Tension, Mark Neveldine & Bryan Taylor, 2005 : A 100 à l’heure !

Affiche de Hyper Tension (2005)
Affiche de Hyper Tension (2005)

Amis du bon sens, de la cohérence, et de la philosophie, passez votre chemin ! Ne me dites quand même pas que vous avez décidé de regarder ce film pour ça ? Si c’est le cas, vous êtes de parfaits idiots, mais on vous pardonne. Nul n’est obligé d’apprécier ce film ! Il est vrai qu’il est assez osé.

Jason Statham dans Hyper Tension (2005)
Jason Statham dans Hyper Tension (2005)

Chev est un tueur à gages qui s’est fait piéger après un contrat foireux, et injecter un poison qui inhibe sa circulation sanguine, ce qui ralentit son cœur, jusqu’à l’arrêt. Du coup, il va devoir trouver tous les moyens possibles pour rester en perpétuelle activité. C’est un film totalement relâché, qui ne cherche rien sinon à procurer du divertissement.

Et c’est réussi ! Les scènes insensées se succèdent, on se contrefiche de la cohérence, c’est démesuré, et ça rend bien ! Le tout donne une Série B qui ne se prend pas la tête, ni au sérieux et divertira les amateurs du genre sans nul doute ! Et puis j’adore Jason Statham donc j’avouerai que c’était mon premier prétexte pour regarder ce film… Et sa suite incessamment sous peu !

Note : 6,5/10.

Bande-annonce de Hyper Tension

Quentin Coray

Quentin, 26 ans, mordu de cinéma depuis le visionnage de Metropolis, qui fut à l'origine d'un véritable déclic. Toujours en quête de nouvelles découvertes pour élargir mes connaissances et ma vision du cinéma. "L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains." - Andreï Tarkovski

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :