L’évadé d’Alcatraz, Don Siegel, 1979 : Récit de la mort d’une prison

Affiche de l'Evadé d'Alcatraz (1979)
Affiche de l’Évadé d’Alcatraz (1979)

Clint Eastwood. C’est déjà un bon argument pour regarder un film. Nous plongeant dans le quotidien du milieu carcéral, l’Évadé d’Alcatraz va, comme on s’y attend, nous faire suivre Clint (Frank) dans sa découverte de la prison, puis, petit à petit, dans l’élaboration d’un plan visant à s’évader de la fameuse prison dont on dit que personne n’en a jamais réchappé.

L’Évadé d'Alcatraz (1979)
L’Évadé d’Alcatraz (1979)

Le film donne d’Alcatraz une image loin du bagne horrible qu’on s’en fait. En réalité, bien que les gardes, ainsi que les dirigeants, ne manquent pas de fermeté, les activités sont assez variées et les détenus peuvent personnaliser leur cellule. Après tout, si personne ne peut s’échapper de la prison, on peut bien se permettre ça, et c’est bien ce qui permettra à Clint d’échafauder son plan, fort d’une expérience certaine dans le domaine de l’évasion.

Le schéma est classique, mais le film est intéressant à voir.

Note : 7/10.

Laisser un commentaire