Un homme idéal – Critique & Analyse

Cocorico ! Célébrons le Made in France avec Un homme idéal, réalisé par Yann Gozlan et sorti en salles voici deux semaines. Un film tombé au bon moment, dans un léger creux, où il a ainsi pu s’attirer davantage de public, et c’est tant mieux ! J’ai été intrigué lors du visionnage de la bande-annonce, alors que je n’avais pas encore entendu parler de ce film. Ainsi, je suis tout naturellement allé le voir. Deux fois. Que nous cache donc cet « homme idéal » ?


Fiche du film

Affiche d'Un homme idéal (2015)
Affiche d’Un homme idéal (2015)
  • Genre : Drame, Thriller
  • Réalisateur : Yann Gozlan
  • Année de sortie : 2015
  • Casting : Pierre Niney, Ana Girardot, André Marcon
  • Synopsis : Mathieu aspire à devenir un auteur reconnu, mais n’a jamais réussi à être édité. Il tombe sur le manuscrit d’un homme solitaire qui vient de décéder. (SensCritique)

Critique et Analyse

Mathieu Vasseur (Pierre Niney) est un jeune homme de 26 ans, déménageur de métier, mais écrivain de cœur. Il passe ses journées à s’adonner à un travail qui ne l’intéresse pas, et ses soirées à écrire et à tenter de se faire publier par des éditeurs, sans succès. C’est en étant envoyé vider la maison d’un vieil homme solitaire tout juste décédé qu’il va, par hasard, tomber sur un vieux livre racontant les mémoires de la guerre d’Algérie du défunt. Mathieu décide de récupérer le manuscrit et, à force de manquer d’inspiration et de se faire recaler par les maisons d’édition, il lui vient l’idée de tout simplement réécrire tout le manuscrit à son nom, et de le faire publier afin d’enfin connaître son heure de gloire, quitte à tout baser sur du mensonge. Il va, comme espéré, se faire remarquer et rapidement devenir un écrivain reconnu. Mais comment ne pas se faire démasquer et poursuivre comme si de rien n’était ?

Pierre Niney dans Un homme idéal (2015)
Pierre Niney dans Un homme idéal (2015)

Dans cette question réside tout le malheur et la tension qui se dégagent de ce film. Pour incarner notre écrivain plein d’espoir mais oublié par la réussite, Yann Gozlan a choisi Pierre Niney, récemment reconnu pour son rôle dans « Yves Saint Laurent », qui l’a vraiment fait décoller. Nul doute que ce choix est motivé par son air de minet plutôt beau gosse, et sa capacité à passer rapidement du petit bonhomme qui vit de petits boulots, au jeune homme plein d’assurance et de succès. Et il y arrive très bien !

La quête du succès est donc ce qui mène Mathieu Vasseur à élaborer une vaste supercherie, laquelle est plus le résultat de son inconscience et de sa soif naturelle de gloire, que d’un véritable machiavélisme inné. Devenu grand écrivain malgré lui, et sans mérite, Mathieu Vasseur voit la vie lui sourire (argent, reconnaissance, la rencontre d’une belle jeune femme de bonne famille, etc.), mais il perd surtout progressivement le contrôle de la situation. Au fil de l’histoire, en dépit du fait qu’il a obtenu ce qu’il voulait, et qu’il voudrait en profiter sans remords, il est acculé, et il est de plus en plus difficile de faire semblant.

Pierre Niney dans Un homme idéal (2015)
Pierre Niney dans Un homme idéal (2015)

La tension est la pièce maîtresse de ce thriller haletant qui met les nerfs à rude épreuve. Le rythme d’Un homme idéal va crescendo, en débutant très calmement, dans une atmosphère relativement tranquille, avant de, petit à petit, monter en grade et nous faire littéralement suffoquer. A travers l’écran, nous vivons réellement la panique qui s’installe dans le cœur du personnage principal, et on ne peut s’empêcher de grincer des dents à plusieurs reprises. Le choix du cadre de vie de la belle-famille (grande villa sur la côte d’Azur) n’est d’ailleurs pas anodin. Hormis le fait de suivre quelque peu le cliché de la famille aisée qui s’installe dans le Sud pour vivre une retraite tranquille au soleil, cette atmosphère paisible permet de contraster avec l’esprit tourmenté de Mathieu, qui voudrait également profiter du cadre pour se reposer, mais doit surmonter les nombreux obstacles qui lui font face.

On est donc, comme Mathieu, plongés dans cette ambiance estivale et ensoleillée, entourés de gens bienveillants, mais avant tout désorientés et paniqués. L’agencement des obstacles auquel Mathieu est confronté a d’ailleurs été judicieusement choisi, afin de les faire augmenter en difficulté et en nombre au cours du film. A chaque fois qu’une situation est résolue, un nouveau problème fait son apparition. Ainsi, au moment même où la tension baisse enfin, et que l’on retrouve une sérénité toute relative, on est de nouveau confrontés à la réalité. Cela laisse à peine le temps au spectateur de souffler, et le fait de nouveau plonger dans la tourmente que vit Mathieu. Le film semble alors nous guider peu à peu vers la fatalité et l’éclosion du secret. Mais je ne dirai rien sur ce point, c’est à vous d’aller le voir ! De plus, il est agréable de constater que le film reste réaliste, notamment à travers les réactions du personnage face aux situations, qui sont naturelles et que n’importe qui aurait également. L’ensemble reste logique, ne se perd pas dans le grotesque et ne tombe pas dans le piège de la facilité.

Pierre Niney dans Un homme idéal (2015)
Pierre Niney dans Un homme idéal (2015)

Le film n’est bien sûr pas irréprochable, il se permet quelques petits raccourcis (notamment lors de la scène du bateau pneumatique), et aurait pu, je pense, s’attarder sur quelques éléments (en donnant plus de relief et de détails sur l’antagoniste par exemple). Néanmoins, je ne lui en tiendrai pas spécialement rigueur, car il s’avère relativement juste, cohérent, prenant et bien ficelé.

Le rendu est convaincant, et l’effet souhaité est obtenu. On est vite pris d’empathie pour ce personnage qui subit ce qu’il lui arrive, et auquel l’on s’identifie aisément. J’ai passé 1h30 à fond dans le film, plongé dans l’esprit tourmenté du personnage principal, et incapable de reprendre mon souffle. Chacun aura, bien sûr, sa propre opinion de ce film, mais, pour ma part, c’est l’un de mes coups de cœur de ce début d’année, et le voir une deuxième fois ne m’a pas gâché mon plaisir, au contraire !


Note et avis

 

3.5/5

[star rating= « 3.5 » max= « 5 »]

Un homme idéal est un bon thriller français qui tient son spectateur en haleine, allant crescendo, se présentant comme une vaste mascarade dont la descente aux enfers de son instigateur semble toujours plus inéluctable au fil de l’histoire. Pierre Niney y offre une belle prestation dans une des bonnes surprises de cette année 2015.


Bande-annonce d’Un homme idéal

Quentin Coray

Quentin, 26 ans, mordu de cinéma depuis le visionnage de Metropolis, qui fut à l'origine d'un véritable déclic. Toujours en quête de nouvelles découvertes pour élargir mes connaissances et ma vision du cinéma. "L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains." - Andreï Tarkovski

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :