Les sorties de la semaine – mercredi 31 juillet 2019

En plein cœur de l’été, les sorties sont moins nombreuses. Cette semaine, les regards vont sans aucun doute se tourner vers Midsommar, film intrigant à bien des égards, réalisé par Ari Aster, qui avait sorti, l’an dernier, Hérédité.  A côté, quelques sorties intéressantes comme Promare, qui a eu de bons retours, ou Halte, de Lav Diaz, qui fait partie des films que j’aurais bien aimé voir à Cannes, si j’avais réussi à caler les 4h30 nécessaires à son visionnage ! A côté, plusieurs classiques de Mizoguchi et de Ozû retrouvent le chemin des salles, tout comme Fanny & Alexandre d’Ingmar Bergman et Tout ce que le ciel permet de Douglas Sirk. Tour d’horizon des sorties de la semaine :

★★★ Immanquable ★★ Intéressant ★ Assez Intéressant ☆ Sans moi o Ne se prononce pas – Pour rappel : les indices d’ « attentes » d’engagent que moi et certainement pas la qualité d’un film. Ils dépendent grandement de mes propres connaissances cinématographiques et de ma capacité à suivre le rythme des sorties, qui est souvent réduite. Un « ne se prononce pas » ne signifiera donc jamais qu’un film ne vaut pas la peine d’être découvert ! :)


Midsommar

Affiche de Midsommar (2019)
Affiche de Midsommar (2019)

Réalisateur(s) : Ari Aster

Distribution : Jack Reynor, Florence Pugh, Will Poulter

Synopsis : Dani et Christian sont sur le point de se séparer quand la famille de Dani est touchée par une tragédie. Attristé par le deuil de la jeune femme, Christian ne peut se résoudre à la laisser seule et l’emmène avec lui et ses amis à un festival estival qui n’a lieu qu’une fois tous les 90 ans et se déroule dans un village suédois isolé. Mais ce qui commence comme des vacances insouciantes dans un pays où le soleil ne se couche pas va vite prendre une tournure beaucoup plus sinistre et inquiétante. (SensCritique)

Attente/Commentaire : ★★ – Avec Hérédité, Ari Aster a su montrer qu’il était un des nouveaux chefs de file de l’épouvante. Midsommar constitue, sans aucun doute, une des grandes attentes de cet été.

Bande-annonce :


Comme des Bêtes 2

Affiche de Comme des Bêtes 2 (2019)
Affiche de Comme des Bêtes 2 (2019)

Réalisateur(s) : Chris Renaud, Jonathan Del Val

Distribution : Philippe Lacheau, Willy Rovelli, Julien Arruti

Synopsis : Le Fox-Terrier Max doit faire face à un grand bouleversement : sa propriétaire Katie s’est mariée et a eu un adorable bébé, Liam. Max est tellement obsédé par la garde du petit, qu’il en développe des troubles obsessionnels du comportement. Lors d’une excursion en famille dans une ferme, Max et le gros Duke vont faire la connaissance de vaches souffrant d’intolérances aux canidés, de renards hostiles et d’une dinde monstrueuse, ce qui ne va pas arranger les tocs de Max… (AlloCiné)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


Diego Maradona

Affiche de Diego Maradona (2019)
Affiche de Diego Maradona (2019)

Réalisateur(s) : Asif Kapadia

Distribution : Diego Maradona

Synopsis : Le 5 juillet 1984, Diego Maradona débarque à Naples pour un montant qui établit un nouveau record du monde. Pendant sept ans, il enflamme les stades. Le footballeur le plus mythique de la planète a parfaitement trouvé ses marques dans la ville la plus passionnante – mais aussi la plus dangereuse – d’Europe. Sur le terrain, Diego Maradona était un génie. En dehors du terrain, il était considéré comme un dieu. Cet Argentin charismatique aimait se battre contre l’adversité et il a mené le SCC Napoli en tête du tableau pour la première fois de son histoire. C’était un rêve éveillé ! Mais le prix à payer était élevé. Diego pouvait faire tout ce qu’il voulait tant qu’il accomplissait des miracles sur le terrain. Pourtant, des heures plus sombres ont fini par succéder à ces années fastes… Diego Maradona a été réalisé à partir de plus de 500 heures d’images inédites issues des archives personnelles du footballeur. (SensCritique)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


Mon frère

Affiche de Mon frère (2019)
Affiche de Mon frère (2019)

Réalisateur(s) : Julien Abraham

Distribution : MHD, Darren Muselet, Aïssa Maïga

Synopsis : Parce qu’il voulait protéger son petit frère d’un père trop violent, Teddy, un jeune sans histoire, se voit accusé du meurtre de son père et est envoyé dans un Centre Éducatif Fermé, dans l’attente de son procès pour parricide. Il plonge alors dans un univers brutal dont il ne connaît pas les règles. (AlloCiné)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


Les Faussaires de Manhattan

Affiche de Les Faussaires de Manhattan (2019)
Affiche de Les Faussaires de Manhattan (2019)

Réalisateur(s) : Marielle Heller

Distribution : Melissa McCarthy, Richard E. Grant, Dolly Wells

Synopsis : Ancienne auteure à succès aujourd’hui sans le sou, Lee Israel se découvre par hasard un don exceptionnel : celui d’imiter à la perfection le style de grands romanciers. Avec l’aide de son ami Jack, elle monte une arnaque imparable: rédiger de fausses correspondances entre auteurs célèbres, que Jack revend à prix d’or aux collectionneurs new-yorkais. Grisés par le succès, les deux faussaires ne voient pas que le FBI commence à s’intéresser à eux… (SensCritique)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


Promare

Affiche de Promare (2019)
Affiche de Promare (2019)

Réalisateur(s) : Hiroyuki Imaishi

Distribution : Kenichi Matsuyama, Ayane Sakura, Tetsu Inada

Synopsis : Une énorme tempête de feu a dévasté la moitié des villes du monde, affaiblissant les hommes et donnant naissance à des mutants capables de manier le feu, les Burnish. 30 ans plus tard, un groupe de mutants terroristes, appelés les Mad Burnish, menacent de détruire de nouveau la Terre. (AlloCiné)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


Ricordi ?

Affiche de Ricordi ? (2019)
Affiche de Ricordi ? (2019)

Réalisateur(s) : Valerio Mieli

Distribution : Luca Marinelli, Linda Caridi, Giovanni Anzaldo

Synopsis : Ils se sont rencontrés à une fête et se sont aimés tout de suite. C’est une belle et grande histoire d’amour, racontée à travers les souvenirs du jeune couple – des souvenirs altérés par le temps, leurs états d’âme, leurs différents points de vue. Des souvenirs qui finiront par influer sur leur relation. (SensCritique)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


Halte

Affiche de Halte (2019)
Affiche de Halte (2019)

Réalisateur(s) : Lav Diaz

Distribution : Piolo Pascual, Joel Lamangan, Shaina Magdayao

Synopsis : Nous sommes en 2034. Le soleil ne se lève plus, suite à des éruptions volcaniques dans la mer de Célèbes. Des fous dirigent les pays, les communautés, les enclaves et les villes. Des épidémies cataclysmiques ont ravagé le continent. Ils sont des millions à être morts, des millions à être partis. (AlloCiné)

Attente/Commentaire : ★ – Les 4h36 du film pouvaient faire peur, et c’est probablement cette durée qui m’a empêché de trouver le temps de découvrir ce film à Cannes, mais son synopsis et l’aspect contemplatif du cinéma de Lav Diaz me tentaient beaucoup.

Bande-annonce :


Rêves de jeunesse

Affiche de Rêves de jeunesse (2019)
Affiche de Rêves de jeunesse (2019)

Réalisateur(s) : Alain Raoust

Distribution : Salomé Richard, Yoann Zimmer, Estelle Meyer

Synopsis : Salomé décroche un job d’été dans la déchetterie d’un village. Sous un soleil de western, dans ce lieu hors du monde, son adolescence rebelle la rattrape. De rencontres inattendues en chagrins partagés, surgit la promesse d’une vie nouvelle. (SensCritique)

Attente/Commentaire : o

Bande-annonce :


Quels films vous tentent cette semaine ?

Quentin Coray

Quentin, 27 ans, mordu de cinéma depuis le visionnage de Metropolis, qui fut à l'origine d'un véritable déclic. Toujours en quête de nouvelles découvertes pour élargir mes connaissances et ma vision du cinéma. "L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains." - Andreï Tarkovski

1 réflexion sur “Les sorties de la semaine – mercredi 31 juillet 2019

  • 31 juillet 2019 à 11 h 33 min
    Permalien

    Les Faussaires de Manhattan ne brille pas par son originalité mais je le recommande vivement pour les performances de Richard E. Grant et surtout de l’épatante Melissa McCarthy qui fait des étincelles à milles lieues de son registre habituel.
    Et à quiconque dira le contraire : « Well that’s batshit Marjorie ! » x)

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :