Le Kid, Charlie Chaplin, 1921 : Charlot et l’enfant

Affiche du Kid (1921)
Affiche du Kid (1921)

« Une année, un film » : Le Kid, Charlie Chaplin, 1921.

Cette fois, on s’attaque à un grand cru du cinéma, millésime 1921 qui a fait de Charlie Chaplin un monstre sacré du septième art. Le Kid est le premier long métrage de Chaplin. Celui-ci débute avec l’histoire d’une femme seule, laissée par son mari, laquelle doit s’occuper seule d’un bébé (décidément après avoir vu A travers l’orage hier, j’ai comme une sensation de déjà vu !). Celle-ci, prise de panique, va abandonner son bébé dans une voiture. La voiture va elle-même être volée par deux malfrats, qui vont se rendre compte qu’il y a un passager surprise à bord. Ils vont alors à leur tour laisser le bébé dans une ruelle, et c’est un petit bonhomme moustachu au chapeau melon qui va tomber dessus… Après plusieurs tentatives infructueuses de s’en débarrasser à son tour, il va finir par prendre le bébé sous son aile et l’élever, malgré la pauvreté dans laquelle il vit.

Je n’ai vu que trois films de Chaplin (celui-ci, Les Temps Modernes et Charlot Soldat), pourtant je suis pris par un véritablement émerveillement enfantin dès que je me plonge dans un de ses films. Il y a une vraie magie qui s’en dégage. Chaplin a le don d’allier mélancolie et innocence dans un seul et même film.

Le Kid (1921)
Le Kid (1921)

On vit le quotidien pauvre et malchanceux du personnage, et pourtant on est touché par toute sa candeur et l’optimisme qui se dégage de sa dégaine de bonhomme plein d’entrain. Il est difficile de s’en rendre compte lorsque l’on n’a jamais vu les films de Chaplin, et si c’est le cas pour vous je vous invite à le faire dès que possible !

Le Kid est, à l’instar des deux autres réalisations de Chaplin que j’ai vues, une histoire touchante, triste mais pourtant pleine d’optimisme, et ça me donne envie de continuer à explorer l’univers de Charlot qui m’a réellement séduit.

Note : 8,5/10.

Le film en entier disponible sur Youtube :

Laisser un commentaire