Cinexpress #123 – Star Wars Episode IV : Un Nouvel Espoir (1977)

C’est ici que tout a commencé, il y a maintenant plus de quarante ans. Ce projet fou issu de l’esprit de George Lucas, encore un jeune réalisateur qui a déjà su faire parler de lui avec des films comme THX 1138 et American Graffiti. La réalisation de ce premier Star Wars fut on ne peut plus chaotique, tout indiquait un véritable désastre, tant le sort semble s’être acharné. Et pourtant, elle vit la naissance d’une légende. Un Nouvel Espoir est né.


Fiche du film

Affiche de Star Wars Episode IV : Un Nouvel Espoir (1977)
Affiche de Star Wars Episode IV : Un Nouvel Espoir (1977)
  • Genre : Aventure, Fantastique, Science-Fiction
  • Réalisateur : George Lucas
  • Année de sortie : 1977
  • Casting : Mark Hamill, Alec Guinness, Harrison Ford, Carrie Fisher, Peter Cushing
  • Synopsis : Après avoir découvert le signal de détresse de la Princesse Leia, Luke Skywalker part à la recherche du guerrier jedi Obi-Wan Kenobi. (senscritique.com)

Critique et Analyse

Mark Hamill dans Star Wars Episode IV : Un Nouvel Espoir (1977)
Mark Hamill dans Star Wars Episode IV : Un Nouvel Espoir (1977)

Un Nouvel Espoir, c’est la création et la culture d’un mythe, que ce soit dans son contexte historique que son contexte diégétique. Dans l’histoire du cinéma, Un Nouvel Espoir représente le premier film de la franchise à être sorti. C’est celui qui est venu bouleverser les codes et créer les siens, révolutionnant le space opera, et aidant le cinéma à faire un pas de plus dans l’ère du blockbuster. En 1977, le cinéma était très différent de celui d’aujourd’hui, mais Un Nouvel Espoir a su être un grand succès en dépit des nombreuses innovations audacieuses dont il a fait preuve. A la fin d’une décennie où le cinéma était plus que jamais terre-à-terre, regarder vers les étoiles semblait être réservé aux idéalistes et aux vendeurs de tapis, mais George Lucas avait son rêve, et il a su en faire un mythe.

Ce premier film vient donc planter le décor, nous faire découvrir ce nouvel univers imaginaire et nous faire nous rendre compte de sa complexité. Le spectateur à peine immergé dedans, il doit déjà faire face au fait accompli et à la guerre civile qui fait rage dans la galaxie. L’entrée en matière, spectaculaire et rythmée par les tirs de blaster, met volontairement un coup de pression pour laisser ensuite l’intrigue s’étendre progressivement et ralentir pour patiemment construire le socle de ce qui va constituer l’une des trilogies les plus célèbres du cinéma. On s’identifie à Luke, on craint Dark Vador, et Obi-Wan Kenobi, ce personnage qui nous était inconnu, se voit élevé directement au rang de légende et son personnage doté d’une aura singulière, car Star Wars, c’est avant tout et surtout un mythe.

Alec Guinness dans Star Wars Episode IV : Un Nouvel Espoir (1977)
Alec Guinness dans Star Wars Episode IV : Un Nouvel Espoir (1977)

Un mythe qui naît ici, et qui s’est cultivé depuis, mais qui se construit et se ressent également lorsque l’on place Un Nouvel Espoir en tant que quatrième épisode de la saga. Car si à son époque c’était bel et bien le premier film de l’unique trilogie, c’est aujourd’hui le quatrième épisode de la saga, et le visionner en tant que tel permet également de lui donner du relief et encore plus d’ampleur, notamment à travers la volonté manifeste de George Lucas de raccrocher les trois films de la trilogie à des éléments importants de la trilogie originale. L’ouïe de la guerre des clones, le retour de Dark Vador et d’Obi-Wan Kenobi, la mention de faits majeurs passés, semblant très mystérieux mais nous étant connus, donnent à Un Nouvel Espoir un sentiment de retour aux sources et de saut vers l’inconnu tout à fait particulier. Ce qui a été devant nos yeux n’est plus qu’un mythe, et c’est une nouvelle légende qui s’écrit. Finalement, Un Nouvel Espoir est, en quelque sorte, la pièce maîtresse du puzzle, qui vient apporter la première pierre à l’édifice, mais aussi relier tous les éléments entre eux.

C’est un film qui a marqué un tournant dans l’histoire du cinéma, et qui se base sur des mythes et des légendes pour en devenir une lui-même. C’est la confrontation entre le rationnel et l’irrationnel, ce que l’on juge par ce que l’on voit, et ce que l’on juge par ce que l’on croit. Une grande preuve d’audace, un rêve fou. En somme, un petit pas pour George Lucas, un grand pas pour le cinéma.

Critique réalisée dans le cadre d’un article commun avec notamment Monsieur Popcorn et Le Cinéma avec un grand A : Lien vers l’article


Note et avis

 

4/5

Un Nouvel Espoir est le film fondateur qui permit à la saga Star Wars de devenir ce qu’elle est aujourd’hui. En mettant en avant une culture du mythe et de la légende, le film en devient une lui-même. Une base mais également un retour aux sources que j’aime effectuer après avoir visionné La Revanche des Sith, ce qui permet à Un Nouvel Espoir d’être encore plus légendaire.


 Bande-annonce de Star Wars Episode IV : Un Nouvel Espoir

Laisser un commentaire