5 bonnes raisons d’aller voir… Taken 3

Affiche de Taken 3 (2015)
Affiche de Taken 3 (2015)

Mesdames et Messieurs, j’ai une annonce à vous faire ! Après avoir lutté contre mon impatience durant plusieurs semaines, le jour tant attendu est arrivé. Vous allez me dire : « Mais de quoi il parle ? » Noël est déjà passé, j’ai encore quelques bons mois devant moi avant de souffler ma vingt-deuxième bougie… Non, ce qui s’est produit ce 21 janvier 2015, c’est le grand retour de Liam Neeson dans la peau de Bryan Mills, l’agent surentraîné à la retraite, qui revient sauver le monde ! Véritable fruit de la discorde, Taken 3 provoquait déjà une petite polémique avant sa sortie. En effet, nombreux étaient déjà ceux qui le fustigeaient et considéraient ce Taken comme celui « de trop ». Eu égard de ces avis, je n’en avais tout de même que faire, j’avais trop hâte. Cette attente s’est enfin achevée hier. Je tiens à dire que la suite de cet article dépend d’un avis tout à fait partial et assumé. Ayant adoré le film, je vous propose cinq bonnes raisons d’aller le voir !

Liam Neeson dans Taken 3 (2015)
Liam Neeson dans Taken 3 (2015)

1 : On reprend les mêmes ingrédients, mais en mieux

Si vous avez vu la bande-annonce de Taken 3, vous avez compris qu’il ne s’agissait pas d’une nouvelle prise d’otage. En effet, cette fois-ci, c’est l’ex-femme de Bryan Mills qui est prise pour cible et assassinée par des inconnus. Suspecté d’avoir commis le meurtre, Mills s’enfuit, et doit donc mener l’enquête, tout en fuyant la police. On évite donc une intrigue réchauffée, en poursuivant une saga ayant généralement bonne presse aux yeux du public. De quoi lui donner un nouveau souffle !

Liam Neeson et Maggie Grace dans Taken 3 (2015)
Liam Neeson et Maggie Grace dans Taken 3 (2015)

2 : Plus d’humanité

Dans Taken 1 et 2, l’accent était mis sur le passé de Bryan Mills en tant qu’agent surentraîné des forces spéciales, à la retraite, mais avec d’excellents restes. Ainsi, l’intérêt des Taken était surtout de voir notre héros casser la tête à des albanais qui ont décidé de se servir de sa fille dans leurs réseaux de prostitution. Je ne dis pas que Taken 3 révolutionne la saga, l’intérêt reste le même, mais cette fois c’est davantage la relation de Bryan Mills avec son ex-femme et sa fille qui est mise en avant pour ajouter du piment à l’intrigue et donner plus de relief au personnage principal. Ce n’est plus la machine à tuer des deux premiers Taken, mais un homme acculé, qui tente de maîtriser la situation du mieux qu’il peut. Un nouveau bon point pour un peu de nouveauté donc.

Liam Neeson dans Taken 3 (2015)
Liam Neeson dans Taken 3 (2015)

3 : Liam Neeson

Qui que vous soyez, vous êtes obligé d’aimer Liam Neeson. D’une part, parce que c’est un très bon acteur avec un beau florilège de rôles très variés, comme celui de Tony Aaron dans Faute de preuves, de Qui-Gon Jinn dans Star Wars : La Menace Fantôme, ou, bien sûr, le rôle d’Oskar Schindler dans La liste de Schindler. D’autre part, c’est un acteur qui inspire la sympathie. C’est un grand gaillard (1,93 m, quand même) qui d’emblée paraît bienveillant et amical, et qui s’adapte très facilement aux films d’actions. D’aucuns regrettent cette « reconversion », mais il faut dire qu’il incarne parfaitement la force tranquille, celle du brave type sans histoires, qu’il ne faut surtout pas contrarier, et nous conviendrons pour dire que ça correspond tout à fait à l’esprit de Taken. Cela fait donc plaisir de le voir reprendre du service une troisième fois, qu’on soit pour ce troisième opus ou non !

Liam Neeson dans Taken 3 (2015)
Liam Neeson dans Taken 3 (2015)

4 : Un peu de justice expéditive, ça fait du bien !

Taken appartient au genre du Vigilante Movie. Ce terme définit les films parlant d’un héros touché à vif (en utilisant généralement la mort d’un ami très proche ou d’un membre de la famille), et qui développent donc la quête du héros dans la volonté de prendre sa revanche et de rétablir l’ordre. Ce genre prend sa source dans les années 1970, avec la série des « Justicier » avec Charles Bronson, l’Inspecteur Harry avec Clint Eastwood ou encore le premier Mad Max, avec Mel Gibson. L’intérêt de ces films est avant tout de voir des héros laisser la loi derrière eux et botter les fesses de vilains bien vilains, afin que le spectateur partage le sentiment du héros et obtienne satisfaction en le suivant dans ses actions. C’est un genre dont je raffole et qui permet toujours de déboucher sur une bonne fin, sans rester sur un statu quo ou sur une fin dramatique. Après, vous êtes peut-être fans de bad ending mais ce n’est pas mon cas, ou à de rares exceptions.

Liam Neeson et Forest Whitaker dans Taken 3 (2015)
Liam Neeson et Forest Whitaker dans Taken 3 (2015)

5 : C’est le meilleur opus de la saga

Allez oui, j’ose le dire ! Je suis fan de la saga, et je dois dire que ce Taken 3 a pour moi tous les atouts faisant de lui le meilleur opus. Le premier bénéficiait de l’effet de nouveauté, et le second, bien que de bonne facture, avait souffert de l’aspect réchauffé qu’il offrait. Taken 3 se construit bien sûr sur les mêmes bases que les précédents, avec le même acteur et la quête de revanche. Néanmoins, l’élément déclencheur et le déroulement de l’intrigue insufflent ce vent de fraîcheur qui manquait dans Taken 2, et permet donc de clore en beauté la trilogie. Bon, j’avoue, cette cinquième raison ressemble plus à une fausse raison mais je trouve que cinq ça rendait mieux.

Liam Neeson dans Taken 3 (2015)
Liam Neeson dans Taken 3 (2015)

Analyse globale

Bien sûr, le film n’est pas parfait ! Il faut aussi savoir peser le pour et le contre. Ce n’est pas un chef d’œuvre ! Tout d’abord, le montage très saccadé lors des scènes d’actions est assez fatigant. Ensuite, les méchants sont encore… des russes ! Après Equalizer et John Wick, les deux derniers gros Vigilante Movie sortis au cinéma, ils incarnent de nouveau les vilaines brutes mafieuses, ce qui est un peu devenu une mode, à l’instar des bonnes vieilles années 80. Enfin, ce n’est pas un excellent film à proprement parler. Néanmoins, j’attendais un divertissement de bonne facture, digne de la saga Taken. Or, j’ai eu un divertissement d’excellente facture, explosif, imprévisible et détonant. De ce fait, c’est un coup de cœur qui va à l’encontre de nombreux avis négatifs, mais je le clame haut et fort : j’ai adoré Taken 3 ! Je vous invite donc, en toute amitié, à aller le voir et à le juger de vos propres yeux. Et souvenez-vous, je ne sais pas qui vous êtes, je ne sais pas ce que vous voulez. Si vous aimez ce film, ça s’arrêtera là. Si vous ne l’aimez pas, je vous chercherai, je vous trouverai, et… je ne vous tuerai peut-être pas, mais vous aurez intérêt à avoir de bonnes raisons !

Bande-annonce de Taken 3

Laisser un commentaire