Comme annoncé lors du dévoilement de la sélection officielle du Festival de Cannes 2018, j’ai eu la chance d’être accepté pour faire partie de la première édition du programme « 3 Jours à Cannes » offrant aux cinéphiles âgés de 18 à 28 ans l’occasion de passer trois jours sur la Croisette pour les trois derniers jours du festival ! Je vous propose donc de m’accompagner dans ce périple, du départ de Paris à la clôture du festival.

Au revoir Paris, bonjour Cannes !

Départ 9h20 de Gare de Lyon pour 5 heures de trajet, fin prêt avant de rejoindre l’effervescence de la Croisette. Des espoirs plein la tête, des étoiles plein les yeux, l’impatience ne fait que grandir, au fur et à mesure que les paysages provençaux, toujours aussi agréables à retrouver, se dévoilent dans l’encadrement de la fenêtre. A l’arrivée, les sacs sont lourds, et il faut se diriger vers le Palais. Forcément, en bon touriste, j’ai tout sur le dos, et j’arrive comme une fleur, en sachant pertinemment qu’il serait compliqué d’entrer avec tout cet attirail. Après avoir laissé le tout dans une consigne du côté du port, je me mets en route en quête du précieux sésame. Il y a une petite file d’attente, je ne suis pas le seul, mais rapidement, je peux repartir avec le badge et un sac contenant les programmes et le livret officiel du Festival !

3 Jours à Cannes

3 Jours à Cannes

3 Jours à Cannes

3 Jours à Cannes

Rapidement, c’est un peu un monde parallèle qui se dévoile devant moi. Certes, j’étais déjà passé par Cannes en temps de festival, mais cette fois, c’est différent. Nombre de spectateurs brandissent des pancartes pour obtenir une invitation, des photoshoot et des interviews sauvages s’organisent tout autour du Palais, les publicités jonchent les hôtels, la bande-annonce de Mission Impossible : Fallout passe en boucle à l’entrée du Carlton, un grand stand Solo trône sur la Croisette… Pas de doute, il se passe vraiment quelque chose à Cannes !

Elles ont l'air sympa ces marches ! J'aimerais bien les monter...

Elles ont l’air sympa ces marches ! J’aimerais bien les monter…

"Solo" voit les choses en grand

« Solo » voit les choses en grand

Le soleil est présent, la ville vit au rythme du festival. J’ai finalement un peu laissé le tumulte de Cannes de côté pour la tranquillité d’Antibes, qui sera mon pied-à-terre pour ces quelques jours. L’occasion de retrouver une ville que j’affectionne particulièrement ! Maintenant, il faut réfléchir à la suite.

Et que donne le programme ?

L’accréditation donne accès aux salles du Palais, mais aussi à des séances qui nous sont dédiées au cinéma Les Arcades, juste à côté. Le festival étant déjà largement écoulé, la crainte d’avoir manqué les films qui m’intéressaient était tout à fait légitime (notamment Under the silver lake de David Robert Mitchell, BlacKkKlansman de Spike Lee ou encore le Leto de Kirill Serebrennikov). Heureusement, les séances du jeudi et du vendredi proposent une bonne partie des films projetés lors du festival et, donc, de bien rattraper notre retard ! J’ai pu constituer mon programme idéal, en sachant pertinemment que certaines séances risquent d’être âprement disputées, mais si tout va bien, les journées vont être bien remplies :

Jeudi

9h45 : L’Eté / Leto (Kirill Serebrennikov, 2h06)
13h00 : Manto (Nandita Das, 1h52)
16h30 : Trois Visages / Se Rokh (Jafar Panahi, 1h40)
19h : Burning (Lee Chang-dong, 2h28)

Vendredi

9h : Blackkklansman (Spike Lee, 2h08)
11h45 : Under the silver lake (David Robert Mitchell, 2h19)
14h15 : Une affaire de famille / Manbiki Kazoku (Hirokazu Kore-Eda, 2h01)
16h45 : Netemo Sameteno / Asako I & II (Ryusuke Hamaguchi, 1h59)
19h30 : Les Eternels / Jiang Hu Er Nv (Jia Zhang-Ke, 2h21)

Quant au samedi, suspense ! J’attends le dévoilement du « Best Of » du festival, et grâce à un miracle, que ma demande d’invitation pour la séance de clôture présentant L’Homme qui tua Don Quichotte, soit acceptée. D’ici là, je vous propose de m’accompagner dans ce séjour cannois, à travers un petit journal de bord résumant chaque soir la journée écoulée et, petit à petit, des articles sur les films que j’aurai pu visionner !

A très vite !